jeudi 27 février 2014

Les niouzes et les terres de la pipelette jardinière…suite…

Romarin tout fleuri
      Pressée par le temps avant-hier soir, je n’ai pas vraiment achevé mon billet. Et une pipelette coupée dans son élan, croyez-moi, ça rumine !
Faut dire que j’ai une encyclopédie de trucs à raconter/montrer et pour éviter de saturer vos yeux (et vos conjoints aussi qui vont finir par maudire la blogosphère mais ils n’ont qu’à faire du sport ou du canevas), vaut mieux que je découpe tout ça en épisodes. Pour aujourd’hui, ça restera bref. Je vous montre juste le cadeau que Michèle (pour savoir qui est Michèle, il faut remonter aux articles du début du blog – voir les archives) m’avait réservé au retour de notre escapade annécienne ; naturellement, j'ai envie aussi de partager avec vous quelques bricoles captées dedans et dehors.
Avec tout ce que j'ai vu comme hellébores dans vos jardins à vous, mon envie d'en installer ici devenait obsessionnelle. Michèle a très gentiment adhéré à ce caprice et a offert 3 hellébores blancs au Jardin
Vous vous souvenez des étoiles de Noël ? Déplacées provisoirement au départ, la plus grande (2,50m) est devenue le guide définitif d'une passiflore qui végétait dans les cyprès du jardin voisin. Finalement, ces étoiles égaient cette clôture tristouille ; nous les appellerons les "étoiles-passion"
Des capucines, semées au printemps 2013 ont survécu à l'hiver ; je n'avais jamais vu ça...
Mes petites boutures des rosiers Blush Noisette et The Fairy démarrent timidement

Le fatsia japonica fait parfaitement face à l'hiver doux sous le laurier


Là, je coince et j'ai besoin de vous (encore) : comment s'appelle
cette gracieuse inconnue ?


Un détour par la jardinerie du coin et j'ai craqué pour ce Senecio herreianus (un billet sur les noms rigolos de plantes s'impose de plus en plus...)
Reste plus qu'à lui trouver un joli pull (si, pour de vrai, je vais lui enfiler la manche d'un vieux gilet) pour habiller son vilain pot tout plastique



Suite des pipeletteries au prochain épisode.

Belle et rigolote soirée à vous !

La jardinière en herbe pie c'est tout


14 commentaires:

  1. Désolée, je ne connais pas le nom de l'inconnue de ton jardin qui a d'ailleurs l'air de se plaire chez toi, tu n'as plus qu'à la baptiser comme bon te semble ! Je ne connais pas non plus cette plante déshabillée qui pend joyeusement chez toi mais je sais une chose J'EN VEUX UNE, enfin si c'est pas une difficile parce que je parle beaucoup aux plantes mais j'oublie souvent de les arroser... (sans compter mon mari qui coupe ce qui dépasse dès que j'ai le dos tourné !)
    Contente que tu aies TES hellébores, j'adore vraiment ces fleurs, à la maison, elles font des bébés partout mais je n'ai pas encore réussi les repiquages que j'ai entrepris... Va me falloir quelques leçons!
    Bon, encore un temps pourri pour le WE, va falloir rester au chaud pas p'tite !
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Senecio herreianus, c'est le nom de la plante qui pend ; un nom chichi pour une jolie plante ;) je l'adore et pour l'instant, elle est sympa avec mes "oublis" d'arrosage ! pour les leçons d'hellébores, laisse-moi un peu de temps : je suis en formation chez les aminautes et je transmettrai plus tard. Bon, je sais que ça console pas mais pour le temps, nous on reverra le soleil dimanche seulement :( Allez, on se serre les coudes aux 4 coins de France :) plein de bises

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Oh merci Brigitte ! C'est si direct et sûr comme réponse que peut-être tu connais le nom de la variété ? Oui, je sais, on me donne un ongle et je veux la main entière... ;)

      Supprimer
  4. oui, je dirai bien une bruyère aussi mais comme pour l'olivier, je ne suis pas une spécialiste, sauf qu'il me semble que la bruyère ne se farcit pas d'amande pour l'apéro et n'est pas sensass dans un tajine mais... avis aux amateurs de surprises culinaires !
    ps : tu ne seras pas déçue des hellébores, c'est fantastique, elles fleurissent quand les autres roupillent encore et ça, ça fait du bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ça alors ! j'aurais jamais cru ! Comme ce n'est pas moi qui l'ai installée et que je n'y connais strictement rien en bruyères parce que je suis comme toi plus douée pour savourer les amuses gueules, je tournais autour de ces jolies fleurs en imaginant une plante hyper rare...Raté ! Par contre, c'est une confirmation qu'à côté d'elle, je peux envisager des espèces de terre acide ; youpi ! Belle soirée à toi Cardamine et à très bientôt :)

      Supprimer
  5. Elle est belle ta bruyère (je dis bruyère parce que je l'ai lu, je n'aurais pas su de moi-même faut être honnête). Une question me brûle les lèvres (c'est pas mon herpès, j'en ai pas, j'ai menti) comment tu fais tenir la grosse nétoile ? Parce qu'avec le vent (le mistral en somme) qu'on se paye quelquefois je ne pense pas qu'elle tienne par le miracle du Saint Esprit ni seulement négligemment adossée au grillage ? Ça me plait bien ses grandes nétoiles, j'en verrai bien 3 au fond du jardin avec des ipomées qui grimperaient dessus en saison... le problème c'est que je n'ai pas la matière ici : pas de mûrier platane par exemple, c'est moins commode avec des branches de pyracantha ou robinier faux accacia. pas grave je ferais grimper les fleurettes directement sur le grillage. On a la classe où on l'a pas, tant pis pour moi. C'est fois-ci c'est dodo, je déconne grave. Désolée si j'ai pas tout commenté, je kiffe aussi la plante qui pendouille mais je vais encore dire des bêtises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais, c'est pas moi qui vais me plaindre de tes bêtises ! je pense même que si je persiste dans mon rythme aussi soutenu de post (ouais, je sais y en a qui publie tous les jours ou plus si affinités mais vu ma philosophie d'épicurienne paresseuse, j'estime que 2 billets hebdo, c'est énoooorme!), c'est aussi pour les moments de rigolade que tu me fais vivre avec tes commentaires complètement déjantés :D
      Bon gros dodo et à la prochaine avec des bises (moi non plus j'ai pas d'herpès)
      Ah oui au fait, j'allais oublier, l'étoile, elle est juste posée : advienne que pourra...et des branches, t'en veux ? amène-toi chez moi, je peux fournir toute la région et je pourrai aussi te livrer tes bébés asters baptisés avec la même eau que l'olivier mais pas atteints du même champignon ;)

      Supprimer
  6. Salut à toi veinarde,
    Je confirme la bruyère, mais sais-tu qu'il y a une variété qui supporte le calcaire ? désolée je ne me rappelle plus le nom :)
    Alors si ta belle n'est pas aux pieds des cyprès (qui acidifient légèrement la terre étant donné que c'est des conifères) ne te lance pas dans l'achat de plants de prix.
    Quant aux branches, Melle brindille si t'en veux....sinon chez moi tout ça part au feu dans l'année,.
    Bonne nuit les filles, demain grosse journée.
    Sabina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi aussi, grosse journée pleine de gros plaisirs :) Des bises Sabina !

      Supprimer
  7. lol je rigole toute seule devant mon ordi tellement j'ai des choses à commenter! Et je ne sais pas par où commencer!!
    J'adore ton étoile (je peux piquer ton idée?), hourrah pour les capucines (je cours au jardin voir si les miennes ont repris...c'était pas le cas il y a une heure...je sais, j'abuse un peu là) et bravo pour tes boutures!!!! Le bonheur c'est ça, tout simplement!
    Bisous bisous!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pique tout ce que tu veux Cristel ! je fais de même quand je passe chez toi ;)
      On est là pour ça après tout, non ?
      Oui, le bonheur, c'est simple comme une bouture :D

      Supprimer
  8. C est pas un pull qu il faudrait a ton hereianus mais une culotte...
    Ok desole mais j ai pas pu m en empecher...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y avais pensé Christophe....alors, ne sois pas désolé :-D

      Supprimer