mercredi 1 juillet 2015

Bouquet final...

Driiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing... Vous avez reconnu ? Moui, c'est ça : la sonnerie des vacances a retenti pour Jardine et Ris ! Donc, sauf urgence extrême, comme une floraison inopinée, voire inespérée, de nénuphar ou impromptue d'Hydrangea vanille fraise ou encore ma migration définitive vers les terres plus fraîches et arrosées de Ploumanach ou Cherbourg (22° là-bas contre 38 chez moi ce jour et ça grimpe encore), je vous fous la paix jusqu'au 18 août prochain, date à laquelle nous fêterons les 2 ans de ce blog en toute intimité. Mais avant ça, je vous montre une ultime fois de quoi la canicule (vous notez à quel point ces 3 syllabes ressemblent à un hôôôrrible gros mot ?) est cap' dans un jardin gardois (saloperie de climat, va) en plus de faire bouillir sa jardinière tantôt découragée, tantôt encore bourrée de projets (ou de rosé selon l'heure) dans le jardin et dans la maison.
Allons, j'ouvre la grille pour la dernière fois de l'année scolaire et sortez sans bousculade svp : 
Non, la variété de Rhus (ou Sumac) pleureur n'existe pas dans mon jardin. Par contre, les feuilles du Rhus pleurent parce qu'il fait très soif. Au gauche du Sumac, la tige nue est sensée être un grenadier...enfin...était sensée...Paix à ses racines +
Le myrte est la plante idéale de terrain sec (au passage, vous voyez que le chiendent mais aussi le liseron sont aussi extrêmement résistants à la sécheresse). Oui mais voilà : j'ai planté celui-ci en avril et la sécheresse qui a suivie lui a presque été fatale alors que....
...celui que j'ai planté il y a 2 ans, en automne, se porte comme un charme et sa floraison est un bonheur...
... De plus, avec son feuillage persistant et sa docilité à la taille, il est fait pour moi et pour mon climat
Evidemment, la sécheresse stoppe toute croissance donc je m'agenouille pour prendre des photos et vous faire croire que c'est exubérant chez moi ; il n'en est rien, hélas...
Ch'uis contente : cette bignone que j'ai plantée au printemps 2012 a fait une simulation de crevage l'an dernier (aucune fleur en 2 ans et feuilles jaunissant très tôt dans la saison) et j'ai bien failli arracher le pitoyable petit tronc qu'il restait ; finalement, j'ai oublié et j'ai bien fait car elle est repartie de la base 
Contente bis : ma chaise à boutures fonctionne bien et tout se développe vachement bien ; je vais bientôt pouvoir envoyer les Aeonium à Sandra et Brindille !

C'est bien pour faire plaisir à ma Poussine Tornade que je mets des tournesols parce que voyez-vous, le soleil, moi, en ce moment, je voudrais bien lui tourner le dos pendant quelques jours.
Je pense que je vais partir à la recherche de nouvelles variétés d'agapanthes : j'adore cette fleur. Si vous êtes connaisseuses et seurs, n'hésitez pas à balancer les noms et je noterai tout consciencieusement pour mes futures plantations d'automne.
Je ne pouvais vous épargner le cliché d'un jardin du midi : tout un massif de lavandes en pleine floraison. 
Il résiste magnifiquement au soleil du matin au soir et sans eau :
Vitex agnus castus ou Poivre des moines.
Comme son nom l'indique, au moyen âge, les ecclésiastiques consommaient les baies de cet arbuste pour ne pas céder à la tentation de la chair ou les mélangeaient aux plumes de leur oreiller pour éviter de mettre en branle leur inconscient endormi avec d'o
dieux rêves érotiques (hum....je sais : c'est pas toujours chrétien ce que j'écris). Ainsi, en ce temps-là, le moine poivré qui ne causait qu'en vieux français ou en latin déclarait sentencieusement : "pouavre de moi...je suis castrus à cause de ce poivre qui en plus, m'irrite l'agnus ; ça presse, je m'en vais aller aux latrines en vitex." Voilà l'origine, trop méconnue, du nom de ce petit arbre aux si jolies fleurs bleues.

    Je vous souhaite un merveilleux été plein de chaleureuses fraîches rencontres, découvertes, siestes, rosé, Bonheur avec un grand B et Rire avec un grand R.
Bien amicalement,

La jardinière en herbe caniculée s'esquive.

46 commentaires:

  1. Ma chère Aline, que te dire ? si je te dis que tu vis dans une région super belle avec un temps magnifique, une chaleur que bien des bretons pourraient t'envier, me répondras-tu "saloperie de climat" ? Il me semble que si j'habitais dans ta "belle" région, j'opterai pour un jardin sec sans aucun état d'âme, il en est de bien joli. J'ai dû moi aussi m'adapter à une terre qui n'est pas celle que je souhaitais oui mais voilà, j'ai une vue sublime (selon moi). Si je veux ne pas la cacher, j'ai dû dire adieu aux arbres et arbustes hauts qui me donneraient pourtant de l'ombrage et toutes ces plantes de terrain frais et profonds que j'adore. J'ai un terrain granitique, sec, pauvre. J'essaie de l'amender du mieux que je peux mais ai fait le deuil de bien de superbes végétaux que j'irai admirer ailleurs. Et pourtant, j'aime mon jardin fait avec mes petites mains et celles de mon chéri. Allez ! ma belle, moi je trouve ton jardin fort beau. Ce que tu en montres me plait bien. Bizh de bretonne mais pas de Bretagne Nord hein ! où tout est verdoyant mais du Sud sud de la Bretagne Historique, pas très loin de la mer ! Bonjour le vent d'Ouest et l'air salin !!! mais que c'est beau ici aussi ici selon moi et la floppée de touristes qui commencent à déferler. Belles vacances à toi, ma chère Aline ! et haut les coeurs la jardinière !!!
    PS Pour les agapanthes, j'en ai pas mal chez moi. Je te ferai le point en septembre. Si j'oublie, rappelle-le moi sur le formulaire contact de mon blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'oublierai pas de te sonner en septembre, Chantal ! Merci pour nos chouettes échanges in private :-) Plein de bises !

      Supprimer
  2. Tu me crois si je te dis que j'ai mis le parasol au dessus de mes hortensias, vu qu'on a dépassé les 30 degrés (je précise que je vis à 700 mètres d'altitude) et que passé 30 degrés, les hortensias, pourtant à l'ombre une bonne partie de la journée et bien arrosés le soir à la fraîche, ressemblent à des plantations dépressives et rabougries.
    Depuis qu'on leur a installé le parasol, ils ont retrouvé tout leur allant.
    De toutes façons, même avec parasol, il fait trop chaud pour manger dehors à midi.
    Ce qu'on ferait pas pour ses plantes !! :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, oui, je te crois ; j'y pense aussi pour l'an prochain au-dessus des zones archi-cuites et une perte considérable de plantations de printemps :-(

      Supprimer
  3. Superbe explication du nom vitex agnus castus : j'en ris toute seule comme une débile ! Je suis heureuse de voir que la sècheresse n'a pas affecté ton sens d'humour. Je pense que ton jardin se remettra de ce manque de pluie. D'habitude ils sont assez costauds. Et puis il y a des plantes qui marchent bien : aeonium, agapanthes, vitex ...ça y est le fou rire revient ! Je te souhaite de superbes vacances. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Judith, j'allais te dire que je vais venir prendre un peu de frais et d'humidité dans ta Champagne très prochainement mais je vois que les températures sont pas mal non plus de ce côté-là ! Euh....je suis en train de faire un inventaire des plantes aux noms...insolites :-) Je te fais tout plein de gros bisous !

      Supprimer
  4. Zut, la sécheresse ne doit pas être évidente à gérer effectivement...
    Je te souhaite également un bel été en tous les cas. Bonnes vacances ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas évidente ? mieux que ça : impossible à gérer ! Juste assister, impuissante, à ce massacre sur le jardin :-(
      Voui, je déprime ! Gros bisous à toi aussi !

      Supprimer
  5. ta "fleur bleue" me fait rire aux larmes !

    RépondreSupprimer
  6. ...mais si cela peut te consoler, il n' a pas plu depuis presque trois semaines (sud Bretagne pourtant), il a fait 34 ° à l'ombre hier, les hortensias se fripent de contrariété, le reste est à l'avenant. J'arrose ce que je peux, je passe avec mon arrosoir et hop ! une gorgée à qui tourne de l’œil...! mais ce n'est pas suffisant ! ...bonnes vacances à l'ombre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça va mieux chez toi mais chez moi, le carnage se poursuit : aucune amélioration avant...euh...ben j'en sais rien vu qu'aucune pluie n'est annoncée pour les 14 prochains jours...

      Supprimer
  7. Je suis comme Judith à rire comme une fofolle et j'appelle JL pour qu'il vienne te lire car tu as un fan de plus.D'autant plus que j'adopte ton baratin pour mon Vitex à moi qui souffre de la chaleur et que je dois arroser souvent.Il faut dire qu'on est passé au 31 ° à l'ombre et que je crois qu'on a fait un rattachement avec le Gard sans nous prévenir. Le petit fagus dont le feuillage jaune est devenu "beurre brûlé " a eu droit à son parasol.Comme c'était moi ou lui, je suis rentrée au frais. J'ai publié une photo du voilage .Bises compatissantes et bonnes vacances . Repos et apéros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'à défaut de pouvoir jardiner, je me laisse aller à écrire en vert et en conneries pour oublier ma détresse jardinière :-) Gros bisous et à très bientôt quand je déménage en Touraine !

      Supprimer
  8. Merci pour ce joli billet de fin d'année et tes bons jeux de mots. Un peu de repos va faire du bien à la jardinière. À part arroser ce qui souffre, il n'y a plus grand chose à faire. Au nord on souffre, on n'est pas habitué cette chaleur et on s'enferme. Tu arrives à rester dehors toi?
    J'adore les agapanthes mais je manque de place, tous les ans j'en achète et ensuite je les file à mes parents pfff
    Allez,tchin et à la santé des moines!
    Je t'embrasse bien fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je risque pas de rester dehors : écrire au second degré ne me dérange guère mais les brûlures, ça, je crains :-) Je te fais de gros gros gros bisous !

      Supprimer
  9. J'adore moi aussi les agapanthes, j'en ai ramené en douce de Madeire dont c'était avec l'orchidée sauvage le paradis, mais elles n'ont fleuri qu'une fois en 7 ans; elles ne se plaisent pas vraiment dans mon jardin. T on histoire de Curé est tordante, bon la canicule ne semble pas avoir échauffé ton esprit blagueur, en même temps chez nous c'était le déluge ce matin et ça fait du bien aux esprits comme à la nature; Passe de bonnes vacances ma jolie et à très vite, de notre côté vacances en Aout. Pleins de bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les agapanthes, faut absolument du soleil sinon elles feuillent mais ne fleurent pas :-) Alex, si tu passes par le Gard, n'hésite pas à me biper, je serai par là ! Je t'embrasse fort fort fort !

      Supprimer
  10. Je confirme les dires de mes voisines Chantal Hélène et Capucyne : si tu émigres en Bretagne pour fuir la chaleur, choisis le nord de la région, pas la Loire-Atlantique ! Avant-hier, 36°C à l'ombre chez moi, et avant cette nuit, il n'y avait pas eu une goutte de pluie depuis des semaines : je te raconte pas comme c'est le pied pour mes hortensias, fougères et autres hostas, sans parler de mes minables touffes d'helxine qui crament en se ratatinant au lieu de coloniser mes fichues buttes de terre de bruyère... Moi qui pensais éviter les grosses chaleurs en vivant au nord de la Loire, je l'ai bien profond dans l'agnus (grâce à toi, je ne regarderai plus jamais cet arbuste sans un petit sourire salace aux lèvres) !
    Et pour ne rien gâter, mes voisins ont abattu un de leurs grands arbres tout près de chez moi, transformant une zone d'ombre de mon jardin en garrigue méridionale. Du coup, j'y ai ajouté du sable et installé des lavandes qui prospèrent autant que les tiennes, et aussi des agapanthes : Peter Pan, Queen Mum et Navy Blue, qui seront j'espère bientôt rejointes par Black Panther (tiges noires et fleurs violet très foncé, j'adore) !
    Je te souhaite un très très bel été et je t'envoie plein de bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ils sont fous tes voisins ! si j'étais juge-jardinière, abattre un arbre serait passible d'une peine lourde : condamné aux travaux d'intérêt général sur les espaces verts à vie ! aaaah mon helxine (que j'avais osée, oui) ... elle a calanché depuis 15 jours :-(
      Pour les agapanthes, ok, j'ai noté ; chez moi, elles résistent magistralement ! ce sont les seules ! Bon allez, j'arrête : je vais prendre un témesta pour oublier ma dépression jardinière. Je te fais de méga gros bisous !

      Supprimer
  11. Tu m'as bien fait rire, une fois encore. J'adore cet arbrisseau de l'agneau chaste que j'avais rencontré pour la première fois dans le Péloponnèse, à l'état sauvage. Il est fait pour ton climat.
    Je me suis déjà fait la réflexion que l'été méditerranéen était pour les jardins comme un hiver alpin... C'est la saison morte avec laquelle nous sommes obligées de compter!
    Bonne pause!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saison morte : voilà un terme très juste. La question que je me pose, c'est que pour ressusciter tout ça, va falloir tout replanter et ça me désole d'avance :-( Ma pause est, hélas, souvent interrompue par les arrosoirs ! A tout bientôt, Gine !

      Supprimer
  12. Pas très catholique cette histoire et forcément ... j'adore !
    Côté climat, il est vrai que ta région est plutôt 'castratrice' pour certaines plantes mais d'autres ont su s'y adapter.
    En tous cas, j'apprécie ta plume et te laisse ce soir mon premier commentaire.
    A très bientôt et bonnes vacances

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce premier commentaire qui, je l'espère, ne sera pas le dernier....non parce que tu connais "rira bien qui rira le dernier", c'est pas drôle :-D A très bientôt Laurence !

      Supprimer
  13. "Ici, c'est Brest" ! ;-) pour Chantal Hélène, Capucyne et Toupetipti.
    Il fait aussi très beau, assez chaud et mardi dernier nous avons souffert de la canicule !
    Il n'avait pas plu depuis un moment, les réserves d'eau avaient baissé. Mais grosses pluies d'orage depuis, ça a rafraîchi l'atmosphère !
    Toujours autant de plaisir à lire ton blog Aline !
    Je te souhaite d'excellentes vacances, au plaisir de te retrouver à la rentrée,
    Gwenan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rholala la chance que t'as : "grosses pluies d'orage", "a rafraîchi l'atmosphère" ...atmosphère, atmosphère, est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ? euh...ben faut croire que non parce que la cagne perdure depuis plus d'un mois sans une goutte d'eau et la situation est CA TAS TRO PHI QUE ! Vivement la rentrée et son cortège d'épisodes cévenols ici (nan, j'déconne, ça aussi c'est too much) ; Allez, si je résiste à la canicule, promis, on se retrouve à la rentrée :-D Belles vacances à toi !

      Supprimer
  14. ah non mon comm a encore sauté !!! et cette fois je n'ai pas fait de copier coller.... ça m'énerve !!!! bon je reviendrai

    RépondreSupprimer
  15. Me re-voilà, cette fois-ci avec mon carnet pour noter ces merveilles qui résistent à la sécheresse ! Pas facile de pratiquer le jardin en ce moment, en plus moi je manque de temps pour faire une grosse tournée de désherbage et d'arrosage. Je constate qu'il y a quand même quelques plantes qui résistent à ces conditions extrêmes du moment (par contre faut pas leur demander d’être belles !!) Je te bise, bonnes vacances. Hâte de retrouver tes supers articles tout bientôt, t'es une sacrée artiste Aline)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Artiste, artiste...comm' t'y vas, intermittente au jardin tout au plus...avec un cachet...d'aspirine tout au moins :-D

      Supprimer
  16. Merci pour cette promenade au soleil ! Hate de voir en vrai (d'ailleurs as-tu eu mon message via FB ? Dans le doute, je vais te faire un mail)
    Je disais donc que ton jardin semble plutôt bien résisté à l'été. Mais cette année, c'est mon gazon qui ressemble au tien. Les années se suivent et ne se ressemblent pas....
    Bises et bonnes vacances

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moment où je réponds à ton commentaire, Karine, la résistance a cédé ! Tout a craqué (moi y compris : j'ai jeté les outils et j'ai gardé le ventilo) Ok, tu verras que je n'exagère rien ! A tout bientôt et plein de bises

      Supprimer
  17. Je ne connaissais pas ton poivre des moines, j'en ai ri comme beaucoup de tes fans ! Eh oui nos jardins ne ressemblent à pas grand-chose en ce moment mais si je te dis vivement septembre et le retour de la vie verdurienne dans nos jardins ? Je suis sure qu'à ce moment là nous en ferons des envieux.
    Je ne sais pas toi mais je ne suis pas encore prête à laisser mes rosiers contre un jardin sec et donc la corvée de l'arrosage est toujours d'actualité;
    En attendant je te souhaite un joyeux été avec mari et poussine.
    A plus
    Sabina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Sabina, tu crois qu'il y a beaucoup d'envieux pour les épisodes cévenols ? j'ai un léger doute vois-tu...je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout conciliante envers cette région et son climat de m.... et je suis prête à laisser...tout et vite me casser d'ici :-) Belle vacances à toi où j'imagine que c'est encore pire que chez moi, beurk :-)

      Supprimer
  18. Le poivre des moines... Ha ha ha !!! Merci !
    Plus sérieusement, ton "coin" avec les lavandes et l'agapanthe est très beau !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ETAIT très beau. Même les lavandes n'ont pas aimé la canicule. Seules les agapanthes (je les arrose un peu) se dressent toujours fièrement : j'adore ces fleurs !

      Supprimer
  19. Aline .... je suis heureuse d' oser passer le cap pour t'écrire combien cela fait du bien de sourire !!! je connaissais l'histoire du vitex mais racontée par toi, cela prend tout de suite une autre saveur ;)
    et une fan de plus ... une :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nathalie, l'Ain est une terre qui m'est chère puisque mon poussin aîné y vit ! Alors, tu vois, les dérèglements climatiques que tu subis, je les ai en live grâce à lui (heureusement qu'il ne jardine pas, le pôv'). Pour le sourire, j'avoue que ça fonctionne bien sur moi aussi au moment même où j'écris toutes mes bêtises :-) On se recause donc très prochainement :-)

      Supprimer
  20. Sous le statut d'Armelle, sur facebook, ma curiosité a été piquée par l'origine du nom de Vittex... Alors je suis passée voir par ici et j'ai bien ri! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ça ne fait que commencer... :-) Tu reviendras alors ? Merci beaucoup, Malorie !

      Supprimer
  21. Comme toi, je suis sous un soleil de plomb qui ne s’essouffle pas et qui me tape sur le système au point que je ne vois même plus sur mon blog les messages publiés par les copines. Ton message m'a fait bien rire. Je vais lire à mon époux l'histoire du vitex. C'est bien ce dernier qui affronte le mieux la chaleur du moment. J'ai vu que ta région n'est pas épargnée aujourd'hui par la chaleur et je te souhaite bien du courage. Comme toi, je n'abuse pas du rosée mais je ne refuse pas un petit verre...j'ai mis "petit" pour faire bien... mais un grand c'est bien aussi.
    Belle journée, bises...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Record battu aujourd'hui avec un chouia de vent...super chaud ! Je suffoque et m'en vais me mettre au plus frais pendant une paire de jours, histoire de me refaire une santé morale et physique. Nigaude que je suis, je suis certaine que j'aurai oublié cet épisode pénible plus vite que ma liste de courses et que je recommencerai à planter inconsciemment dès le mois d'octobre ! Ainsi va la vie des jardinières et jardiniers passionnés :-) Grand merci pour ta visite et plein de grosses bises aussi !

      Supprimer
  22. C'est incroyable ce que peut endurer un vitex. Nous en avons arraché un l'an dernier avec fort peu de racines, il a été replanté puis rongé entièrement par les lapins. Aujourd'hui, il est en feuilles, en pleine forme et bientôt sera en fleurs. Dommage que l'effet de ses graines ne soit pas en lien avec sa vigueur !
    Belles vacances à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que pour un végétal qui vit si bien tous les coups durs, paradoxalement, il ne met pas de piment dans nos histoires jardinières...
      J'ai fui mon jardin pendant quelques jours pour respirer l'air champenois : un peu de pluie, fraîcheur le soir, super chaleur la journée, c'était l'été comme je l'aime :-) Belles vacances à vous aussi !

      Supprimer
  23. sympa, la chaise à bouture, j'ai acheté un aéonium, est ce qu'il faut le rentrer l'hiver???
    ton jardin est splendide...
    j'ai découvert Ploumanac'h en juin, et j'ai adoré...
    bel été......
    bises
    françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voui Françoise, il faut rentrer l'aeonium en hiver ! Pour le jardin, voui aussi mais tu peux le dire au passé : "était splendide..." :-(
      Ploumanach, c'est sûr, un jour, j'irai aussi :-) Bises à toi !

      Supprimer
  24. Ch.... je viens sur la pointe des pieds pour ne pas te déranger pendant tes vacances... Chez moi aussi la canicule attaque sec et après une semaine de vacances au frais dans les montagnes, mon jardin jaloux faisait salement la tête ! Mais comme toi, il n'en finit pas de me surprendre, ce que je croyais mort reprend vie et certaines plantes meurent sans prévenir. La myrte, je retiens, c'est tout à fait ce qu'il faut à mon jardin plein soleil, si j'ai bien compris. Je t'embrasse bien fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool Sandra de t'entendre revenir tout doucement ; et tu peux faire plus de boucan si tu veux car ma surdité ne sera jamais dérangée par tes petits pas discrets :-) Pour l'avenir, je compte faire une sélection encore plus sévère de plantes compatibles avec le sec et chaud mais aussi le froid. Je filerai les adresses les meilleures où se les procurer et nos jardins affronteront mieux les aléas climatiques des années comme 2015. Je t'embrasse tout bien fort et te recontacte d'ici peu en privé !

      Supprimer