dimanche 24 avril 2016

Jardi Match : le mois des pots, le choc des photos !

       J'ai tant à vous montrer cette année, preuve que le jardin commence à donner les fruits de 4 ans de travail acharné et régulier, que je suis obligée de fractionner en thématiques différentes sinon ça ferait un billet à rallonges extensibles.
Ainsi, aujourd'hui, je vous propose principalement une série de photos sur les plantes en pots que j'ai installées il y a plusieurs années ou tout récemment, une vue d'un adversaire contre lequel j'ai engagé un match que j'espère bien gagner (attention, certaines photos associées à mes commentaires pourront choquer les plus sensibles d'entre vous) et quelques vues d'ensemble pour vous faire oublier Le choc :

Pendant que vous étiez nombreuses et nombreux à vous éclater à St Jean de Beauregard, je me consolais de ne pouvoir me joindre à vous en allant aux floralies du château de Campuget ; en fait, j'avais la ferme conviction que je trouverais là-bas le prunus Kojo-no-mai qui me fait tant rêver sur vos blogs. Hélas, point de ce prunus dans le joli parc et ce, malgré une foule d'exposants. En revanche, je suis revenue avec des trésors dont celui-ci. Grâce à Maryse de l'univers magique "Au gré du jardin" qui venait de présenter un Lys géant de l'Himalaya, je suis devenue accro et il me le fallait absolument.
Une semaine sépare les 2 photos. Géant hein ? Il restera en pot sur les bons conseils du producteur (j'ai oublié son nom mais je sais qu'il est savoyard) : bon drainage, terre de bruyère, peu d'arrosages, de l'ombre et protection +++ contre les limaces. J'avais tout ça à la maison donc j'ai pu me permettre de craquer. Il devrait atteindre trois mètres et fleurira...ben...dans quelques années. Il me faut juste mulcher mais j'ai pas encore pris le temps de le faire.
Cette grande succulente, je l'ai acheté pour 1€45 dans la pépinière ESAT où je me suis aussi procuré les bacs glacifiés. Evidemment, elle sera rentrée l'hiver mais j'ai craqué pour elle à cause de ses teintes et de jolies fleurs orange doux ! Seul problème, il n'y avait aucune étiquette et ça m'énerve un peu de ne pas connaître son nom. Si vous, vous l'avez, je serai proprement contente.
Planté à l'automne 2014, Acer Taylor s'est si bien développé qu'il va falloir que je lui prévoie un contenant plus grand ; je ferai ça dès cet automne. Pour cette saison, j'ai bien surfacé (heureusement que Gine en parlait dans un de ses supers articles sinon je zappais ce geste simple et bienfaiteur pour les plantes en pots) et il est tout pimpant. Bien que l'érable et le lapin s'associent bien dans une assiette, je forme le vœu que ces deux-là ne se rencontrent jamais.
On voit bien apparaître son tricolor ; vraiment, Taylor, j'ador'
Bon allez, y a encore plein de pots mais faut que j'arrête là sinon les rallonges que je veux éviter vont rappliquer. Passons à la photo choc :
Vous le trouvez mignon hein ?!
Eh ben sachez que je rêve d'en faire du pâté !
Depuis quelques semaines, ce satané lagomorphe a choisi de se restaurer de toutes les jeunes plantations du jardin !!!! à sa carte préférée : les sedum, les jeunes pousses de Liatris, les larges feuilles tendres du Fatsia panaché etc. et les terriers qu'il creuse sous les bulbes d'Allium pffffff. Il s'agit d'un lapin d'appartement, probablement abandonné par sa famille d'adoption, et il a cru trouver le gîte et le couvert chez moi. Il ne sait pas à quel point il s'est gouré d'adresse. Comme il est très habitué à la présence d'humains, lorsque j'essaie de le capturer, il me laisse venir tout près de lui puis...il se casse ce p'tit con ! Je sais, mon côté cruel se révèle brutalement sous vos yeux ; mais je promets que si je le chope, il passe à la casserole j'appelle la S.P.A. 
Et pour vous faire oublier mon âme de charcutière, je termine avec des vues d'ensemble :
Le coin glandouille-piscine s'étoffe de sièges : ici une banquette faite avec 6 palettes et des coussins, le tout agrémenté de broc' papa/maman et c'est pas fini. La suite la prochaine fois...mais y a pas le feu vu qu'on se pèle les miches ; j'aurais dû faire un billet sur le style scandinave...
Le tronc du vieux mûrier m'inspire un profond respect.
Le rosier Banksiae Lutea a l'air d'apprécier son arche métal, installée en mai 2015, qu'il embrasse de ses fleurs.
C'est là-dessus que je vous embrasse à mon tour et vous souhaite une belle semaine dans la verdure !

La jardinière en herbe tendre SAUF avec les lapins

48 commentaires:

  1. On devine à son oeil coquin que ce lapin n'a pas fini de faire parler de lui. Elle a un joli teint, ta succulente. Ce pourrait être un sedum, mais alors lequel? Ton rosier de Banks me donne hâte de voir fleurir le mien, qui n'en est encore qu'au stade "jeunes feuilles". Je l'ai mis en cage pour lui éviter de se faire tondre par les chevreuils, aussi j'ai bon espoir. Et je m'incline moi aussi devant le tronc sculptural du mûrier. Bisous et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je viens de lire le commentaire de Gine et en fait, il s'agit d'une Kalanchoe ! je vois que si moi, en ville, je suis tracassée par un petit lapin, dans les jardin de campagne le format des tracasseurs est nettement plus conséquent ; qu'est-ce que c'est beau les chevreuils...mais quel appétit aussi :-D Merci copine pour tous tes compliments ! Bisous à toi et jolie semaine...au coin du feu (oui, le poêle tourne chaque soir chez nous tellement qu'il fait frisquet)

      Supprimer
  2. Les plus jeunes lecteurs ne pourront pas comprendre mais moi cela me revoie tellement à "la chasse au canard" cette histoire là ...et donc bien sur , aujourd'hui lundi le lapin est toujours vivant !!!! allez bonne chasse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas l'histoire mais... curieusement, je m'en fais une petite idée... 2 jours que je n'ai plus vu le lapin ! Suffisait d'un week-end, le bon, celui où je décide de raconter cette aventure sur mon blog et hop, plus de grandes zoreilles à l'horizon. Comme quoi, tous les lundis ne se suivent et ne se ressemblent pas :-)

      Supprimer
    2. Normal, tu es beaucoup trop jeune ... sourire; ce faisant, j'évoquais un vieux sketch de Robert lamoureux dont tu peux encore lire le texte sur le net ... savoureux selon les critères de l'humour de l'époque ! bises

      Supprimer
    3. Houu, je vais aller voir ça sans traîner... :-)

      Supprimer
    4. Et je rajoute : la jeunesse est derrière moi, très loin derrière moi : la preuve, c'est que je connais Robert Lamoureux :-D

      Supprimer
  3. Magnifique le murier, et tes euphorbes aussi mais non tu ne passeras pas ce lapin à la casserole dis moi? Je suis accro a ces petites bêtes, mais je comprends tes envies de meurtres, moi même je les ressentais pour un couple de pigeons qui provisoirement ont quitté les lieux, par peur de l'airsoft que j'avais commandé ou de guerre lasse car les voisins avaient bouché leur nid;-) On verra, mais tu peux peut être le capturer avec un panier retourné, une ficelle attachée a un morceau de bois qui soulève le panier, un morceau de baguette rassie pour l’appâter, il rentre, tu tires la ficelle, CQFD. Bon courage ma belle et plein de bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ma naaaaaan Alex ! je suis parfaitement incapable de passer ce mignon à la casserole : ma cuisine est beaucoup trop petite et mes marmites aussi :-D Les pigeons sont une vraie plaie aussi mais ils ne stationnent pas chez moi, ouf ! Ton plan est parfait : plusieurs personnes de mon entourage m'ont déjà suggéré de faire ça. Pour l'instant, c'est le 2ème matin où je ne repère pas de dégâts supplémentaires mais pour l'éventuelle prochaine fois, tout est prévu ! Merci pour ces conseils avisés...euh...et un civet ? ça te dis ? :-D Plein plein de gros bisous m'Alex !

      Supprimer
  4. Je la connais ta succulente: j'en ai eu des allées dans mon jardin burkinabé... C'est une Kalanchoe! Je ne peux pas te dire de quel hybride il s'agit, il faudrait voir la feuille en grand et une fleur entière. Mais c'est un trésor : la feuille émet de petites rosettes sur tout son pourtour et chacune d'entre elles peut faire une nouvelle plante. Terreau allégé, pas d'arrosage, chaleur, chaleur, chaleur... Je dirai pas moins de 12°C en terrain très sec. Mais pour ça, tu n'auras pas de problème, non?
    Quant à ton lapin, il doit être bien malheureux s'il vient d'un appartement... La liberté a un prix qu'il doit mesurer à sa faim. Si tu lui offrais quelques gourmandises, serait-il moins gourmand ou capable de se contenter d'une grande cage extérieure?
    Ton Taylor est riche! Je le trouve très intéressant et bien bouclé. Je me réjouis de le voir grandir, mais attention pour lui aux grandes chaleurs... De l'ombre, de l'ombre, de l'ombre. Je vois que tu fais dans les extrêmes :-)))
    Et tes dernières vues du jardin sont superbes! Comme cela devient beau et agréable à vivre : bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yessssss ! à chaque fois, tu me dépatouilles de mes lacunes en plantes et j'adore ça :-) Merci immense, Gine !
      Pour le lapin, évidemment, je suis bien d'accord avec toi et ça me fous les boules de voir des voisins inconscients qui accumulent les conneries : un chat pour chaque enfant, pis un chien chacun aussi pour pas faire de jaloux, puis un lapin, puis des oies puis...ils abandonnent tout le monde parce que finalement c'est gonflant et que les enfants ont d'autres envies au final. C'est lamentable et je vais essayer en effet de distribuer de la nourriture au lapin... Côté plantes, c'est vrai qu'à chaque passage de mes proches, les regards et les questions sont autour de ce petit acer : il est particulièrement beau cette année et il a la chance de bénéficier d'une belle ombre aux heures les plus chaudes de la journée. Si je fais dans les extrêmes, c'est que mes lectures de blogs comme le tien me donnent vachement confiance en moi :-) Encore merci pour ta validation de mon travail d'amatrice passionnée !

      Supprimer
  5. c'est vrai que ton jardin semble très chouette avec les photos en "grand"! je suis émue par le futur sort de ton lapinou, il vaudrait mieux l'envoyer à la spa que d'en faire des rillettes, mais je compatis, s'il fait des dégâts au jardin...
    beau mûrier..j'aime bien le côté broc du jardin, si tu voyais le mien! j'ai parfois un peu honte, mais j'assume, j'aime! (c'est surtout le chéri qui fabrique des choses)
    bonne semaine, grosses bises (j'envoie le gunnera demain)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon 4ème printemps dans ce jardin et les vraies remarques et compliments affluent cette année plus qu'avant ! Je suis archi fière de moi :-)
      Dis, Catherine, pour le lapin, c'est pas vrai hein que je vais en faire du pâté...plutôt des paupiettes :-D Non, pour de vrai, ça me fait de la peine de le voir errer à essayer de survivre. Si je le chope, loin de le mettre à la casserole, la SPA saura lui trouver une famille d'accueil affectueuse.
      Et sinon...youhouuuuuu...je l'attends avec grande impatience le petit gunnera : sa place, son pot, sa terre, tout est prêt :-) Encore géant merci et plein de gros bisous !

      Supprimer
  6. Ohhh le pauvre petit lapin ! Oui appeler la SPA c'est quand même mieux que de le manger ce petit ^^ Sinon vous avez un superbe jardin !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, oui, mille fois oui, c'est bel et bien la SPA et non la casserole qui sera mise en contact avec le mignon lapin ! Merci pour les compliments !

      Supprimer
  7. C'est toujours pareil : on aime la nature et les animaux quand ils n’enquiquinent pas...
    Ce lapin mignon , tu ne vas pas le manger, pour la raison que...il est habitué aux humains et te fait confiance (jusqu'à un certain point semble-t-il, pas bête le lapinou...!)et que l'on ne peut décevoir qui vous fait confiance (n'est-ce-pas ?) !!!
    les plantes en pot, j'hésite toujours car il faut arroser ! mais j'essaie cette année les Ipomées en pot pour les faire grimper le long du cerisier mort, vu que la bignone joue les effarouchées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète Capucyne ! j'en ai fait des caisses mais jamais ô grand jamais je pourrais bouffer cette boule de poils qui lève le derrière rigolotement quand il veut m'échapper ; en plus, il fait des bisous à mon chat et c'est cro mignon de les voir faire. Oui, sauf que sa place n'est pas dans un jardin ! Comme le dit Gine, il est complètement paumé, le pauvre ! maintenant que je sais d'où il vient et que ses propriétaires ont décidé de le laisser "vivre sa vie" (les cons, ils ont même pas l'honnêteté de dire qu'ils l'ont purement et simplement abandonné comme tous les animaux qu'ils avaient pris dans l'euphorie de leur arrivée sur un grand terrain et pour faire plaisir à leurs bambins ! Pourvu qu'ils aient pas aussi une tortue d'eau quelque part...Je leur en veux beaucoup à ces irresponsables), j'ai pris d'ores et déjà contact avec la SPA pour savoir comment faire si j'arrive à capturer Jeannot. Sinon, il y a fort à parier qu'il va se faire écrabouiller, hélas, par une des nombreuses voitures qui passent devant chez moi. En attendant, j'ai grillagé les jeunes pousses (ses plats préférés) et je vais faire comme me le conseille Gine : lui filer des trucs à manger rien que pour lui. Pour les plantes en pot, je suis d'accord avec toi : c'est contraignant en terme d'arrosages mais pour la majorité des plantes, j'ai choisi de grands pots non percés, je mets du feutre, une très grosse quantité de drainage et je peux même installer de grosses soiffardes (saules par exemple) en arrosant seulement une fois par semaine. Pour le Lys géant, le producteur m'a dit "pot de 40 cm de diam et surtout n'arrosez pas beaucoup ; oubliez le..." ; quant aux acers, ils sont au soleil du matin tôt et arrosés 2 fois par semaine en été. Les ipomées résistent très très bien aussi en pot mais je crois que je t'en avais parlé ; du coup, j'ai refait cette année. En fait, chez moi, j'évite les jardinières et petites potées en plein cagnard, hors succulentes bien sûr, car là, elles sèchent en 2 jours voire 1 comme en été 2015. Ah oui, aussi, je mets des branches de sapin qui piquent bien tout autour de la base du pot pour éviter l'ascension des limaces et escargots. Ouf, dis donc, qu'est-ce-que je suis bavarde !

      Supprimer
  8. je suis partante pour les conseils pots, moi qui pratiquait en pleine terre, j’innove dans le pot désormais, jamais de pucerons du temps du jardin et voilà qu'en rentrant de voyage mon rosier au 4ème étages en étais couvert, j'ai du faire la guerre...ll

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne pluie battante et les pucerons n'y seront plus ; perso, je ne lutte plus du tout contre même avec le savon noir ; des fois il y en a et des fois, non ! Je fais beaucoup plus attention aux chenilles qui, elles, font des ravages bien impressionnants :-) A tout bientôt, Nadette et merci pour tes passages ici !

      Supprimer
  9. Les plantes ont du pot chez toi ! Et elles semblent s'y plaire.
    J'avoue que je ne connais pas tes nouveautés en pot !
    Dommage pour le Prunus ! Il y en avait encore ce WE à la fête des plantes de Celles...J'ai pensé à toi !
    Tes vues générales sont superbes. Bisous d'en Haut où il fait aussi très frais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhââââ, ne me le dis pas qu'il y avait des prunus à Celles :-D Je sais pas encore comment mais je vais me le trouver ; ça devient obsessionnel :-) Les vues générales seront moins vertes quand vous passerez cet été mais tu me diras ce qu'il en est en vrai ! Plein de bises du bas venté bien froid (j'ai remisé le barbeuk et le rosé pour plus tard)

      Supprimer
  10. Adoptes la bestiole (si tu peux l'attraper;-))ta tornade sera contente....Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais à quel point elle nous bassine avec ça... mais on ne s'en sent pas le courage, ni l'envie ! Je suis sûre qu'une famille aimante l'attend quelque part...ailleurs que dans notre jardin :-D plein de bises, Isa !

      Supprimer
  11. rien qu'en lisant le titre j'étais déjà morte de rire !!! j'adooooore venir me distraire par chez toi .... quel dommage pour le prunus mais j'imagine que c'est parce qu'ils ne sont plus en fleurs que tu n'en as pas trouvé sur ta foire ... et dommage également que tu habites si loin car on serait allées faire une petite virée chez monsieur Bessard ensemble pour te trouver ton bonheur ... et même sûrement plusieurs !!! dis donc, il est mignon tout plein le tit lapin-croqueur mais j'imagine ta rage !! ici ce sont aussi les chenilles et les baveux qui ont commencé leurs travaux de sape et déjà plein de boutons de fleurs dévorés sur mes clématites et ho drame... sur mon podophyllum qui du coup ne fleurira plus cette année !! pas toujours joyeuse la vie de jardinier mais avouons qu'il y a pire ;) bises et merci pour cette jolie parenthèse humoristique, je me donne un coup de pied au derrière et je retourne me geler au jardin !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te rends compte Nathalie ? j'en avais parlé sur ton blog de ce lapin : la 1ère fois que l'avais vu, je croyais à une hallucination matinale :-)
      Pour les limaces et escargots, t'as essayé de mettre des branches de sapin bien piquantes aux pieds des plantes ? Je fais ça depuis quelques temps et avec la cendre en plus ça marche à peu près... Faut dire qu'il faut vérifier tous les jours et que c'est un peu contraignant quand même. Chez moi, c'est petit donc je gère assez bien. Dis, tu sais que si je te distrais toi et les copines et copains, j'ai l'impression d'avoir rempli ma mission ? A une prochaine alors ? Je t'embrasse fort fort !

      Supprimer
  12. Ah mais j'adore ton coin glandouille !!!!
    Et ton acer me fait rêver... Son feuillage a une superbe couleur.
    Bises :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est bluffant de beauté cet acer. J'espère qu'il tiendra ce rôle très longtemps encore ; je flippe un peu que lui ou son cousin (installé tout près) chope une maladie comme ça a l'air de leur arriver assez souvent ! Merci Mag ! et tout plein de gros bisous à toi et à ta jolie couvée !

      Supprimer
  13. Coucou Aline! Ton érable est une merveille!!! J'en ai trois dans mon jardin mais je n'ai visiblement pas encore trouvé la bonne exposition et ils sont bcp moins spectaculaires...je suis très jalouse!!!
    Pas de lapin ici mais les chats des voisins qui prennent mes plantes aromatiques pour leurs toilettes...c'est pas bcp mieux, n'est-ce pas?!!! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, chez moi c'est soleil du matin mais pas longtemps et ombre totale le reste de la journée ; je crois qu'ils se plaisent bien (j'ai pas eu le temps de mettre la photo du 2ème) car j'ai essayé de soulever le pot et j'ai vu que les racines partaient déjà en terre. Rhâ les chats, j'ai essuyé aussi leurs dégâts en plongeant la main de bon coeur pour marquer l'emplacement d'une plante à installer :-( Sans compter qu'ils me laissent au beau milieu du jardin, comme c'est arrivé aujourd'hui, leur boucherie avec les rats...beuuuuuurk, j'en ai la gerbe rien qu'en y pensant :-D

      Supprimer
  14. Pauvre petit lapin... J'espère qu'il va venir te grignoter les doigts de pied !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu dis rien de mon jardin ? il sent le pâté ou bien ? :-D

      Supprimer
    2. Ben tu m'en veux si je te dis que j'ai eu la flemme ?!

      Supprimer
    3. Dès que je lis le mot "flemme", non seulement je comprends mais en plus j'encourage ! Je crois que je vais ouvrir un cabinet de thérapoflemmardise sans culpabilité ; je vais me faire des c..oudes en or :-)

      Supprimer
    4. Et on sait tous que les coudes en or c'est fort utile ! En tout cas, bien plus que les couillanores. Pas pratique pour marcher.

      Supprimer
  15. Oh! Mais un lis géant !!! Surprise surprise ! Du coup, on va pouvoir jouer à qui a le plus géant !!!! Le tien en pot , le mien en terre; le tien avec de la terre de bruyère , le mien terre calcaire mais bien amendée.J'adore ces tests , c'est comme si on devenait explorateur. Ton acer est trop beau mais là aussi , je met les miens en terre.Le seul en pot ayant eu une maladie , je n'ose plus.Moi j'adore les lapins .D'ailleurs , pas plus tard qu'hier , j'ai dégusté un lapin à la moutarde! Bon, pas drôle je sais.Mais comme toi, j'en veux pas dans le jardin, ni des chevreuils, ni des biches, ni...Je sens que je vais avoir la SPA sur le dos !!!!J'adore les vues en large de ton jardin.Mais d'après ce que j'ai compris , la piscine c'est pas pour demain.Gros bisous et bonne semaine à toi, belle sudiste!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouai cool ! Je veux trop qu'on échange des nouvelles de nos petits lys géants... Faut dire que si je n'étais pas passée sur ton blog au bon moment, je ne l'aurais jamais repéré sur le stand vu que je ne connaissais pô ; pis le vendeur a fini de me convaincre en me donnant tous les éléments pour le réussir ici dans le Gard. Je sais pas si ton vendeur te l'a dit mais il n'est pas très rustique quand même. Faudra bien le protéger l'hiver avec un voile (et moi encore plus vu qu'il est en pot). Pour le lapin, en effet, c'est pas drôle...mais que si on est en panne de moutarde :-D Je commence à comprendre les inconvénients de vivre à la campagne entouré de tous ces animaux jardivores. Pour le temps, rhalala, j'ai hâte que ça revienne au plus doux car sinon j'aurais envie d'un bon lapin aux pruneaux, plat d'hiver qui réchauffe bien la jardinière :-D Je te fais de gros bisous, copine !

      Supprimer
    2. Ce qu'il craint le plus,dixit le pépinièriste c'est l'humidité hivernale .C'est sur qu'on va le pailler mais la souche résiste jusqu'à -14 ° .Un peu comme las bananiers finalement qu'on paille également l'hiver..Qu'est ce que tu dirais d'un gigot de chevreuil.ces s.......viennent de me croquer mes rosiers.

      Supprimer
    3. Mmmmmmh, un bon gigot, miam :-D
      Ok pour les conseils pour le Lys et François m'a filée un chouette lien !

      Supprimer
  16. Magnifique jardin, j'aime beaucoup l'Acer palmatum'Taylor' et je suis en admiration devant le mûrier, quel age il a ?
    Le lapin serait déjà passé à la casserole chez moi, ici c'est le chat du voisin qui me fait des dégats, il pisse sur mes buis en boule et les brule (satané chat, il porte bien son nom 'SATANAS').
    Bon printemps en votre jardin.
    Amitiés.
    JC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houuu, la réponse à la question de l'âge du mûrier restera très vague : la maison a 60 ans et le mûrier doit être encore plus vieux ! Pour le lapin, il vit toujours...il est vif à la course le bougre :-D
      Et pour ton compliment sur le jardin, lui, je peux te dire son âge : il a presque 5 ans. Beau gamin hein ? A très bientôt !

      Supprimer
  17. Reconnais que ce petit lapin donne quand même du charme au jardin, non?
    Ok je sors. Pauvre loulou quand même, la vie doit être dure pour lui.
    J'ai agrandi tes photos car je les trouve toujours un peu petites et franchement, j'en ai pris plein les mirettes! Ton jardin a pris beaucoup de maturité. Pff dommage que j'en connaisse un qui n'aime pas la chaleur.
    Je t'embrasse très fort
    Signé Caro qui survit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caro, faut que tu descendes sans le "Un qui n'aime pas la chaleur" (je le comprends ceci dit) et tu auras ainsi l'occasion de voir que tout ce que tu m'as offert prospère très bien dans mon jardin (bientôt un billet dessus). Allez courage, demain c'est la rentrée :-D Je te fais des bisous énormissimes !

      Supprimer
  18. Je t'imagine bien en madame "attrape lapin". Il est malin le père Jeannot et en général il t'échappe à la dernière minute. Tes voisins sont des ab...tis, suivis d'ign...res car ils vont au devant d'ennuis. Tu pourrais leur demander de te remplacer les fleurs mangés par leur bestioles. On est tout de même responsable de ce qu'on possède et d'autant plus quand c'est un animal qui lui ne peut pas dire qu'il appartient à des c..s. Mille excuses mais ce genre de personnes me fait bondir en haut de l'arbre et j'ai bien envie de leur jeter toutes les noix à ma portée.
    Du coup j'ai admiré en deux fois tes superbes potées. Je ne connaissais pas ce lys géant et je sui bien curieuse de voir comment il se développe. Tu nous donneras des nouvelles ?
    Bises du Hoggar sous le vent du nord

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr Sabina que je donnerai des nouvelles du géant Lys ! Pour le lapin, ma foi, on va faire ce que préconise Gine : lui filer à bouffer pour qu'il ne galère à choisir son menu dans les fleurs :-) Plein de bises à toi !

      Supprimer
  19. Jolies photos de ton jardin, j'aime beaucoup les plantes en pots, j'ai planté des acers, des hydrangéas, on peut les déplacer, les mettre où il y a des trous.
    Pauvre lapin, laissé à l'abandon, mais il a un beau terrain de jeu chez toi, j'espère qu'il ne mangera pas des plantes toxiques pour sa santé..... Allez bon courage, entre les lapin, les chevreuils, les mulots et bien il faut composer avec.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je suis en ville, il était très improbable de se retrouver avec un lapin grignoteur dans le jardin. Et vlan, c'est arrivé. A moins que le voisin amateur d'animaux ait décidé d'adopter puis d'abandonner un chevreuil, peu de risque toutefois pour que ça aille plus loin :-) Merci immense de passer Béa ! à très bientôt via FB et plein de bises !

      Supprimer
  20. Tu sais, j'adore le lapin, c'est vraiment très bon ! :) Je n'imaginais pas qu'il mangerait du Sedum... c'est intéressant.
    Quant à Cardiocrinum giganteum, il aime l'humidité quand même si tu souhaites en voir un en fleur chez un spécialiste du bulbe écossais (là où il pleut souvent)je te conseille la lecture de ce bulb log d'Ian Young : http://www.srgc.org.uk/logs/logdir/2011Jun221308743951BULB_LOG__2511.pdf
    Bon c'est en anglais, mais tu vas y arriver, non ?
    Bonne fin de week-end
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci pour le lien François ! J'y cours ! Excellente fin de dimanche au jardin pour toi et plein de bises aussi !

      Supprimer