dimanche 20 décembre 2015

Fiche temps

   
    Vous croyez quoi à la lecture du titre de ce billet ? Que je vais vous parler de pluie et mauvais temps ? Pas du tout : ici les températures sont douces comme chez tout le monde en ce moment. Je ne vais donc pas m'éterniser là-dessus (ça me prendrait trop de temps, surtout vers la fin*). En fait, il y a peu de temps, j'ai découvert qu'il existait un moyen déconcertant pour passer beaucoup de temps au boulot : 
* c'est pas de moi, c'est de Woody Allen
                  LA FICHE TEMPS
Ui, tout peut se ficher : y compris le temps. Sans rentrer dans les détails de l'action professionnelle spéciale pour laquelle je suis confrontée à cette fiche car ça durerait longtemps (et puis pour être honnête, c'est pas super excitant), je vous explique en quelques mots de quoi il s'agit ; si vous êtes un peu interloquées(es), c'est normal mais autant vous prévenir : tout, ou presque, est réel dans les lignes qui suivent : 
        Tu bosses pour un projet financé sur lequel on a affecté un mi-temps complet de ton temps de travail partiel (si vous suivez encore là, vous êtes aptes à aller jusqu'au bout). Chaque fois que tu dois passer du temps sur cette mission, que ce soit à travers une réunion (loin de chez toi sinon, c'est pas du jeu), une communication téléphonique, un compte-rendu, une constitution de dossier, tu notes tout ce temps et tu le reportes sur ta fiche temps ; c'est là que les ennuis commencent : pour remplir ta fiche,
- Tu commences par te gratter la tête car tu ne peux dois rien oublier : 20 minutes.
- Vu le stress que ça te provoque, tu files prendre un décontractant : 2 minutes et 30 sec.
Entre-temps, ton téléphone sonne ; tiens, un collaborateur important du projet. blablablablablablablabla etc. : 15 minutes.
- Pendant que tu parles au tél., ta boite mail sonne aussi (voui, à ce stade, t'as l'impression que ça sonne de partout mais c'est juste toi qui es sonnée(e) par le décontractant) : blablablablablablablablablabla version écrite, pièces jointes comprises : 6 minutes 40 secondes.
- Oups, y a un ancien stagiaire qui vient te faire un "coucou" intempestif et tant qu'à faire, tu arrêtes le chrono car ce stagiaire ne fait pas partie du nouveau projet ; il est ancien.
- L'ancien stagiaire est reparti. Tu te replonges dans ton truc. Merde, t'as oublié de regarder l'heure. Re stress. Re décontractant. Re mise en route du chrono : 25 minutes et 18 sec (ah bé oui, maintenant tu rames).
- Et voilà, à cause de l'ancien stagiaire, t'as perdu le tempo et tu t'es mélangé les pinceaux quand tu chiffrais le temps de tes déplacements. Tu t'énerves malgré le re décontractant. Pourtant, courageusement, tu te re concentres et tu remplis, en protestant mollement (en temps normal, on dit de toi que tu as du tempérament mais à cet instant précis, ce n'est plus vrai : tu obtempères docilement tout le temps), toutes les cases de cette putain de fiche temps : 1 heures, 12 minutes et 52 secondes. Bonjour monsieur le Temps de la productivité euh ...utile ?.
Fâcheux contretemps : c'est au moment du total "temps passé" que tu te rends compte que c'est long et chiant d'additionner des heures, des minutes et des secondes (si, si ; additionnez les temps notés au-dessus, vous verrez). Tu continues en tempêtant : ça y est, t'es en heures supplémentaires irrécupérables non payées. 
On Le temps file...au travail ; le syndicalisme est tentant* (*notez ce coup double ! ch'uis con-tente).
Mais, au final, tu t'en fiches : il te reste le jardin qui tout le temps t'attend ; en plantant, transplantant, dépotant, rempotant, tu retrouves la paix. C'est nettement plus palpitant. Tant mieux !

Côté à creuser :
4 variétés de la famille cotonéaster habitent
au jardin ; dont le classique
lacteus chargé de baies
Elles sont très flashy car j'ai
utilisé le flash tellement le temps est gris

Il y a aussi celui-ci à feuilles plus petites (glaucophyllus)
et dont les baies ont déjà
été consommées par les oiseaux

D'autres cotonéasters rejoindront le jardin, c'est sûr. Jolis ; pas exigeants ; rustiques ; croissance assez rapide ; des qualités essentielles pour une jardinière en herbe. Et ce n'est pas le choix qui manque sur "e bay : C. franchetii, C. lacteus, C. pannosus, C. simonsii. Palissés sur un mur C. lacteus, C. pannosus, C. salicifolius, C. x watereri, horizontalis, C. dammeri 'Skoghsholmen', C. microphyllus. Beaucoup peuvent être cultivés en bonsaï, surtout C. horizontalis, C. microphyllus et certains cultivars de C. dammeri. Fleurs mellifères, surtout celles de C. divaricatus et C. horizontalis." Sans oublier le Corokia cotoneaster pour lequel j'ai eu un gros coup de foudre grâce à Cécile du blog "Un nouveau jardin".

Côté nouveautés déjà arrivées : 
Mon complice de radio, Daniel Lys a fait du grand ménage dans son jardin et m'a offert :
Des asphodélines 
Un bel hedera que vous pourrez peut-être m'aider à identifier
Un cassis
Et zut, j'ai oublié ce que c'est ; Daniel, si tu passes par là...
 1 Kolkwitzia amabilis.....mais pas encore comme celui de cette photo chipée sur le Net
Tous les cadeaux de Daniel ne figurent sur ces photos : il y a encore plein de fraisiers, des anémones du japon, un romarin rampant, des érigerons, des penstemons et des graines de Poncirus (dont je suis tombée éperdument amoureuse sur le blog de Duo Jardin).
 Message perso : "Daniel, t'es adorable !!!"

 Côté time after time :
Ce matin
Le 1er mai dernier
Impossible de sombrer dans la monotonie routinière lorsqu'on jardine 
Côté le temps est gueudin :
J'ai voilé le frileux Retama monosperma et voila ti pas qu'il se croit au printemps et commence à fleurir sous sa couverture blanche
En septembre, fofolle que je suis, j'avais semé quelques graines de pavots offertes par Capucyne et Gine juste pour voir... et bien, je vois mais un coup de froid pourrait bien tout anéantir. Peu importe, il me reste un max de graines pour le printemps.

Mes Chères amies et Chers Amis, vous avez toute ma gratitude pour votre sollicitude et votre courage : il fallait au moins ça pour accepter de passer tout ce temps à lire ce "fichu billet".
Je vous souhaite de lumineuses fêtes de Noël pleines de tendresse et d'affection.
Fraternellement,


La jardinière en herbe à flux tendu


23 commentaires:

  1. Des bourgeons...nous vivons vraiment de drôles de TEMPS...
    Ici on a dû enlever des fleurs sur notre petit cerisier le mois dernier, de peur que ça ne le fatigue... Espérons que ce climat dérouTANT ne perturbe pas trop le bon développement de nos arbres, arbustes et autres plantes !
    Je voulais placer "Au temps" pour moi, mais je manque d'inspiration (~.^)
    TANT pis, je me conTENterai de mon petit passage pour te souhaiter une très bonne fin
    d'année ♥
    A TANtôt, bisous (◠‿◠)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas inspirée ?? Tu plaisantes, ce commentaire est percutant de justesse :-)
      A tantôt, oui bien sûr, je suis partante ! Gros gros bisous à toi aussi !

      Supprimer
  2. Passer le temps, quand tu as un travail qui te passionne tu ne le vois pas justement.
    Mais fais un job moins palpiTANT et il se trainera comme comme une limace.
    J'ai fais un boulot de secrétariat commercial pour une boite en train de couler, et du temps j'en avais trop, je comptais les heures comme une prisonnière dans sa cellule, en plus les bureaux donnaient sur un cimetière... ahem, tu le vois la le temps qui se traine, je rêvais dans ces moments la de grands espaces et de jardins, et tu as bien raison de "respirer" dans ton jardin, c'est le meilleur des anti dépresseurs. Profites bien aussi des tiens pendant cette période de fêtes. Bises ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison : vaut mieux être un peu débordée que se faire ièch au boulot. Mais tu ça devient trop débordée, l'équilibre se casse :-) Merci pour tes mots apaisants. Je t'embrasse aussi très fort !

      Supprimer
  3. Toujours dans l'hilarité, même si cela me rappelle des choses moins drôles, mais très ressemblantes!!! Heureusement, le jardin était là!
    Chez moi aussi, les semis spontanés ont déjà donné de jolies plantules que les gelées matinales n'ont pas encore détruites! A suivre...
    Bonnes fêtes à toi et aux tiens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paraît que le froid va arriver. Encore une occasion de passer plus de temps au travail puisque le jardin va devenir moins attrayant ; et cumuler des RTT pour des jours meilleurs au printemps :-) Belle dernière semaine 2015 à toi, Gine !

      Supprimer
  4. Ma toute belle, je te souhaite de passer de belles fêtes de fin d'année, un joyeux Noël et pitoussa. Temps fait pas, les vacances sont là pour profiter tout le temps du jardin et du reste sans les temps-ta-cules du boulot... En espérant que tu sois en vacances.... ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque 5 jours de répit : j'ai pas craché dessus...et ça m'a fait un bien fou. Retour à la case travail dès demain matin pour une petite semaine de 2 jours avant le grand rush 2016. Merci Brindillette pour tes mots bienveillants :-) Je te fais de gros gros bisous aussi !

      Supprimer
  5. Mais c'est la temp-ête par chez toi !!! une jolie tempête de mots qui une fois de plus m'ont fait rire et sourire !!! chacune de mes visites chez toi est un petit moment de soleil assuré (et puis j'adore car à chaque fois je dois réveiller mes neurones) !! et passée la lecture de tes temps, pas si tentants que ça pour le commun des mortels, j'ai apprécié également le petit temps passé dans ton jardin à admirer tes nouveaux venus et à acquiescer sur le fait de tant aimer les ootonéasters dont celui de cécile, ravissant mais peu adapté malheureusement à ma région !! allez ... j'espère que tu t'en sortiras avec tes fiches temps et surtout que tu parviendras à décompresser un peu au milieu des tiens pour ces fêtes de fin d'année !!! de groooooooooooos bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décompression OK +++++ ; toutes mes batteries sont regonflées à bloc grâce à tous mes proches si adorables ! Merci Nathalie pour ton indulgence face à mes digressions si saugrenues des fois :-) Je t'embrasse méga fort !

      Supprimer
  6. As-tu compté le temps passé à compter le temps ?...
    Le jardin est bizarre en ce moment, il se demande quoi faire et fait n’importe quoi ! Je crois que les pavots (ils sont déjà comme les tiens chez moi aussi résistent au froid, enfin, je crois...
    Passe un beau Noël !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? c'est une bonne nouvelle ça s'ils résistent. Je vais suivre ça de près ; enfin...si le temps m'en laisse le temps. Toi aussi, passe de belles fêtes !

      Supprimer
  7. surtout quand on sait que le temps c'est de l'argent! mais bon le tout est de savoir gérer son temps, pour passer un maximum de temps dans le jardin dés le prin(temps)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps c'est de l'argent ? mouai, ça dépend où on travaille tout ce temps ;-)

      Supprimer
  8. JOYEUSES FÊTES DE FIN D'ANNEE (je vais réfléchir avant de revenir te faire un coucou, je ne voudrai pas te faire perdre ton temps!);)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nadinette, tu sais très bien que tu es toujours la bienvenue et que mon histoire de stagiaire est la seule partie "fiction" de mon blabla. Gros bisous ma Belle !

      Supprimer
  9. Le seul moment où je compte mon temps c'est quand je dois aller faire les emplettes, j'ai horreur de ça. Sinon je passe en ce moment beaucoup de temps dans le jardin; Le temps passe et il apporte des travaux importants et qui sont urgents.
    Bises et je te souhaite de bonnes fêtes de fin d'année.
    A l'an que ven Aline
    Sabina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, moi aussi j'ai horreur d'aller faire des courses ; j'ai d'ailleurs pris un abonnement au Drive pour m'éviter les temps d'attente aux caisses des magasins. C'est extra ces drive d'autant que le mien est à 500 mètres de chez moi. Ouf, une corvée de moins. Je t'embrasse et passe de belles fêtes de fin d'année avec toute ta famille !

      Supprimer
  10. TANT qu'il n'y a pas de TEMPête, ouf! C'est quand même un peu embêTANT ce drôle de TEMPS, c'est vrai.En tout cas ce kolkwizia va être fort joli! Ca va déchirer l'an prochain
    Je te souhaite de très belles fêtes ma chère Aline; prends bien soin de toi et de ta famille.<3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'embrasse fort aussi et je bouillonne d'impatience à l'idée de te voir bientôt :-)

      Supprimer
  11. j'espère que ton Noël t'a apporté tous les cadeaux dont tu rêvais, et que tu as passé une belle journée entourée de ta fille et de tes proches!
    grosses bises de Bretagne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noël m'a apporté de la douceur, de l'amour et beaucoup plus de cadeaux que je n'en rêvais. Mes 2 grands fils et ma petite dernière ont largement contribué à ma bienheureuse trêve :-) Gros gros bisous à toi Catherine !

      Supprimer
  12. Ah! il est bien temps que je reprenne le chemin de ton blog après une semaine de Ouf avec la famille!Et maintenant, avec toute ta liste de cotons , je vais aller voir sur le net ceux qui sont persistants parce que je suis très bigleuse et j'ai rien vu sur ton article le précisant.Vraiment ,t'assures pas Aline!!!( rires).Chouette,Je sais maintenant que le vrai père Noël c'est Daniel Lys.Alors, pour l'année prochaine je lui commande........Grosses bises Aline et merci pour tes délires tempétueux.

    RépondreSupprimer