mardi 7 janvier 2014

Concerto en dos tourné à l’hiver pour saison en sol mineur


            La saison du moment, inscrite sur nos calendriers, s’appelle normalement HIVER. Mais depuis son arrivée officielle et jusqu’à ce jour, il serait plus juste de la rebaptiser...AUTOMNANT, non ? (ma saison préférée).
             A chacun de mes passages dans le jardin, je me dis que l’hiver nous joue une sonate d’automne qui tente elle-même, déjà, un duo incertain avec le printemps : pluie, douceur et bourgeons et pluie et douceur et bourgeons et pluie…allegro
             Exceptés les silhouettes nues des caducs et quelques rares givres au petit matin, le jardin ne songe pas encore à gagner ses quartiers d’hiver. Alors, moi non plus. Je prends tout au plus un temps mineur (oui, je vis dans une zone où les mines ont marqué l'histoire économique et industrielle) pour écrire ces quelques mots puis j’y retourne vite…l’Art de la Fugue en mon jardin, prélude à la froidure.

pousses vert tendre pour l'arbousier

Fleurs de Choisya ternata 

Anisodontea : une valeur sûre qui fleurit toute l'année !

Promesses d'Eleagnus

Fleurs de romarin qui ne contrastent hélas pas beaucoup sous le ciel chargé de ce 7 janvier

Jasmin d'hiver : celui-là ne s'est pas trompé de saison

Photinia en pleine croissance de janvier

             Mais finalement, ce temps-là, c’est un grand classique dans mon Sud…

La jardinière en herbe, soliste en mouvement pour quatre saisons


8 commentaires:

  1. Encore un article qui m'enchante ! Jolie partition, faut voir que le chef d'orchestre est à la hauteur. Chez moi les plantes me disent Mais 'lodie quand est-ce que tu t'y mets ? Je fais encore mes gammes que veux-tu ?! Mais parfois jardiner au jardin de la brindille c'est comme pisser dans un violon...
    J'ai noté des noms pour ma liste de course, un seul bémol : le budget est gelé, contrairement au jardin. Bonne séance de jardinage à toi... à mener tambour battant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, je pense que j'écris des billets surtout pour lire les commentaires qu'ils vont t'inspirer ;) Quel coffre !
      Sinon, pour ton jardin, mêm' pas je m'inquiète : je le trouve magnifique et j'ai hâte de le voir avec la grande haie libre...après le dégel !

      Supprimer
  2. Plein de trésors qui me sont interdits! C'est beau l'hiver doux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Gine,
      C'est vrai que c'est agréable la douceur de l'hiver ici ; ce qui l'est moins, en revanche, c'est la chaleur écrasante l'été...qui me prive de beaucoup de plantes que je regarde avec envie chez toi ;)

      Supprimer
  3. Ah ben alors, j'avais écrit un commentaire hier et il est plus là ! Bon, je recommence ! Je crois que j'écrivais que ton texte est extra ! et que "Mon jardin joue la même chanson" (Ah ah, c'est pour rester dans le ton... bon là c'est trop, j'arrête !),
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profitons-en avant que le gel (ou pire, la neige), n'étouffe cette belle symphonie !
      A très vite Sandra

      Supprimer
  4. pas de gelée depuis un bon bout de temps dans le sud-est, mais du vent, du vent et encore du vent... J'aime beaucoup l'anisodontea, je ne connaissais pas mais je vais me renseigner. ( pour faire écho à ton post précédent, le correcteur d'orthographe me propose "désodorisante" pour anisodontea !!!) merci de ta visite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah !! l'anisodontea désodorisante, je note :)
      Sauf que cette plante n'a pas de parfum et je lui pardonne car elle a tout le reste. Je l'ai découverte un jour, par hasard où je disais à mon pépiniériste préféré que j'adorais les lavatères. Il m'a dit "essayez l'anisodontea, vous s'rez pas déçue". Et il avait raison, comme toujours :)
      Pour mes visites, Cardamine, je lui loin d'en avoir fini : je veux visiter la totalité du blog et je me fais un épisode chaque deux jours a peu près. Tu vois ? ça va être long...A mon tour de te remercier pour tes passages ici !

      Supprimer