dimanche 16 mars 2014

Sur ma planète Mars

             Vous vous souvenez de mon billet  « Ma saison préférée » publié en septembre dernier ? Sans trahir le propos de ce très beau texte (par nature, une jardinière s'envoie régulièrement des fleurs pour pas un rond), je tiens aujourd'hui à saluer l'exceptionnelle splendeur de notre printemps précoce….
Si l'austérité hivernale laisse encore son empreinte sur les silhouettes des grands caducs de mon jardin, la vivacité végétale se presse déjà dans le moindre interstice de terre à l'odeur délicieuse. Je  goûte à nouveau au plaisir jubilatoire de contempler mon jardin tôt le matin lorsque la rosée cristallise nos bonjours quotidiens de ses lumineuses paillettes. Je renoue avec les saveurs de la  pause déjeuner dans le jardin et chaque soir, j’ai hâte de rentrer du boulot pour profiter des dernières caresses du soleil sur les jeunes plants. Tiens, je pourrais presque comparer les grouillements du printemps à des jeux d’enfants dans une cour de récréation d’école maternelle : je m’attendris en regardant s’élever toutes ces neuves pousses ; je prends bien soin d'eux ; je les discipline quelquefois dans leurs courses intrépides :
« Fanfan (la tulipe), combien de fois t’ai-je dit de ne pas marcher sur Thymthym ? Tu vois bien qu’il est plus petit que toi…
- M’enfin Véronique, cesse de faire la sotte avec Anthémis sinon je vous sépare…Pareil pour vous deux Iris et Narcisse… 

- Rhôôôô, Camélia, va falloir faire un effort sinon, ce sera étude obligatoire tous les soirs...
- Hébé, encore toi ? …
- Sanguinea, où vas-tu ? Qui t’a dit que c’était l’heure de la sortie ? …. »   C’est la vie, je m’émeus devant ces riches bousculades désordonnées, ces diversités de couleurs, de formes, de cultures, de parfums et de caractères qui créent un ensemble joyeusement remuant… Vous me direz que j’aurais aussi bien pu métaphoriser avec les cours de récréation de collèges mais, très respectueusement, je m’abstiens pour ne pas froisser les juvéniles et fragiles porteurs de boutons et bourgeons dont l’humeur s’excite juste avant une éclosion salutaire : 
« Pyra Cantha, la prochaine fois que tu piques Lajardinière, je te colle 2 heures ! C’est Compris ? Tiens, et tes piquants, je confisque, non mais ! » 
Les tulipes écrasent le thym
Narcisses à fleurs doubles, Iris fétide et Grevillea se disputent la vedette
Installé à l'automne, rosier banksiae Alba Plena va nous offrir sa 1ère floraison
L'abricotier nous ferait-il l'honneur d'un premier fruit 2014 ? Peu probable, il est tout neuf !

J'avais carrément oublié les ancolies...de nouvelles, pourpres, seront dans le jardin l'an prochain grâce à Isa de Jardinement Vôtre 

Je l'imaginais disparu mais le revoilà le petit Delphinium (bleu)
J'ai apporté beaucoup de terre de bruyère pour tenter d'aider le petit Camélia tout chlorosé

Coeur de Marie Alba en place à mi-ombre près du pot de Fatsia japonica
Kerria japonica, très simple mais j'adore...ici avec un
Phormium purpurea
Je plane mais souvent au ras du sol pour scruter la moindre pousse...
Rosier Sanguinea déjà fleuri

La jeune glycine conduite en arbre pourrait bien nous montrer ses premières fleurs. Pourvu qu'un vilain froid tardif ne vienne pas perturber toute cette croissance
           Oui, sûr, ces jours-ci, je plane dans le jardin car je ne veux surtout rien perdre du galop vertueux de la nature en ce printemps particulier.…Regardez, sentez, écoutez, touchez, goûtez…mmmmmm…Alors ? ça vous le fait à vous aussi ?


La jardinière en herbe, tous sens en éveil

31 commentaires:

  1. belle introduction!!!
    on a mis un coeur de marie avec zomme, mais impossible de me souvenir où!! LOL vivement qu'il sorte de son trou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais il devrait pas être sorti déjà ????

      Supprimer
  2. Belles photos qui sentent bon le printemps ! Quel plaisir ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir en effet ! Je mesure chaque jour le bonheur d'être jardinière en herbe et de prendre du temps pour ça... :)
      Joli printemps et plein de bises à toi aussi !

      Supprimer
  3. Quelle verve poétique :)))
    tu m'enchantes toujours avec les mots, bien avant les photos. Mais tu as raison, et puis on n'arrête pas de virevolter dans le jardin, car d'une heure à l'autre tout plein de petites choses émergent.
    Je vais d'ailleurs de ce pas me rendre au jardin et clic-clac voir ce que je peux récolter pour la boîte magique.
    A bientôt, grosses bises
    Sabina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôôô, si tu savais...aujourd'hui, t'as vu, c'été carrément l'été et j'ai passé la tondeuse en tee-shirt en rentrant du boulot ; je me suis appliquée à préserver quelques "ronds" de pâquerettes...ça sentait bon l'herbe fraîchement coupée...Le paradis ici aussi même si c'est "à la ville" :) Plein de gros bisous à toi et à ta merveilleuse campagne !

      Supprimer
  4. Eh, dis donc, je fais tout comme toi ! Le matin quand je pars bosser et le soir quand je rentre, je veille au moindre changement, je m'accroupis, me tords, et je parle toute seule, enfin pas tout à fait toute seule, à chaque plante pour l'encourager, à chaque insecte pour le rassurer de mes intentions... (Il y a de fiortes chances que les passants me prennent pour une allumée !) En tout cas, tu as vraiment bien bossé, tes allées de lavande (j'ai bien vu hein ?) vont être magnifiques... Je n'ai pas autant de patience que toi et j'ai assassiné beaucoup de mes plantations par assoiffement ! J'ai, comme toi, un camélia qui végète mais mon jardin est trop exposé au soleil et j'ai dû le planter dans l'ombre du lilas, malheureusement, les chaleurs ont commencé avant que le lilas ne sorte ses feuilles... (mauvais calcul !)
    Ma saison préférée est aussi le printemps, j'ai tellement peur d'être déçue par la météo que je prends tout, tout, tout.
    Enormes bises en direct de mon jardin ma pétillante Aline !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma Sandra, vu nos affinités, je me doutais bien que, comme moi, tu parlais à tes fleurs ! L'épisode Camélia en plein soleil m'est arrivé aussi ! Tu vas trouver la solution ; les plantes nous pardonnent toutes nos erreurs dans la mesure où nous prenons le temps d'en discuter directement avec elles et évaluer leurs besoins :) Tu vois, moi aussi je suis zinzin et j'assume...quoiqu'en disent les passants :D Des gros bisous de la tarée de la terre et plein de sourires à ton superbe jardin !

      Supprimer
  5. Un billet aussi joli que le jardin! J'en reviens, la journée a été estivale, et tous les bourgeons craquent! Que du bonheur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien ce soir, en rentrant du boulot, le mercure affichait encore 25° et j'ai passé la tondeuse pour la 1ère fois de la saison. Un bonheur tu dis ? C'est même au-delà de ça !!! Je ne trouve pas les mots pour décrire l'effervescence intérieure qui m'habite jour et nuit en ce moment :) Merci Gine pour tes passages ici ; j'attends avec impatience tes retours de jardin en photos ;)

      Supprimer
  6. Comme Sabina, j'adore te lire encore plus que d'admirer tes photos ! Je parie que la lecture de ce genre d'articles n'est pas étrangère à ma dévorante envie de jardin ;) Comme toi j'adore le printemps, en revanche chez nous l'été est souvent synonyme de luxuriance alors que l'automne coïncide avec le retour en force de la pluie, du froid, du caca... J'adore ton cœur-de-marie blanc et j'envoie tous mes encouragements bretons et acides à ton camélia !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'es trop mimi Toupetipti ! j'accueille à bras ouverts la belle terre bretonne pour Camélia et je te dis MERCIIIIIIII :)

      Supprimer
  7. A la la je suis dégoutée d'aller bosser ces temps-ci,je passerais mon temps au jardin ( tiens faut que je me couche au fait)
    En ce moment je me shoote au chèvrefeuille d'hiver,aux jacinthes, au daphné odorant. Mamamia le printemps! Ces odeurs!
    Un vrai régal que de te lire.
    Pour ton petit camélia,il faudra lui mettre de l'engrais après la floraison ( spécial plante de bruyère bien sûr)
    Ton massif avec les buis et le photinia est bien joli!
    Et info ou ou intox,il parait qu'il faut enlever les fleurs des arbres fruitiers la ou les 2 premières années ( et zut!!!). A vėrifier.
    Je te fais de gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, tu me l'apprends ce truc d'ôter les fruits la 1ère année ou les 2 (noooooonnn) ; merci pour l'info ou intox, en tout cas si tu l'as entendu, c'est qu'il doit y avoir un truc :) je vais creuser (!!!) ; à moins qu'une amie passant par là connaisse le fin mot de l'histoire (à bonne entendeuse...) Plein de gros bisous entre dégoûtées d'aller bosser ces temps-ci ;)

      Supprimer
    2. C'est un appel du pied, ou du sécateur, ou je ne te connais plus.
      Si, Lys blanc a raison, il faut ôter les fruits les 2 premières années afin qu l'arbre puisse diriger son énergie à prendre racine et non à fabriquer des fruits.
      Faire des fruits c'est s'assurer la survie de l’espèce et d'ailleurs les arbres qui en général sont plutôt avares de fruits, l'année où ils donnent vraiment beaucoup, c'est l'hallali de leur vie, un chant de cygne végétal quoi.
      Bon je te laisse la soirée va être chargée et je n'ai encore rien fait.
      Sabina
      Sabina

      Supprimer
    3. Aller les cocottes, je compatis....dur dur d'aller travailler avec ce temps là!
      Je pense à vous! Bisous!

      Supprimer
    4. Sabina, on est comme un vieux couple de blog : on se comprend même sans se dire les trucs directement :)
      J'en étais sûre que tu avais LA REPONSE à cette interrogation ; ben, pour fêter ça, je vais boire jusqu'à la lie :D
      Mille mercis pour tes précieux et savants conseils et plein de gros bisous !

      Supprimer
    5. Christel, ça me fait du bien de me sentir soutenue par les aminautes :)
      Profite bien toi aussi et régale-nous avec tes belles photos d'un autre climat :D
      très grosses bises !

      Supprimer
  8. Pour faire très laconique: mars et ça repart !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'ai longuement hésité pour le choix du titre de ce billet, appuyée sur le manche de ma bêche, m'empiffrant d'une barre chocolatée au caramel pour un regain d'énergie....puis d'un coup, l'inspiration est venue du ciel...une crise de foie sûrement ! :D

      Supprimer
  9. lol ça me le fait carrément même!! Je passe mes journées entières au jardin en ce moment...hors de question de passer à côté d'un rayon de soleil! Mais je vois que chez toi le printemps est bien là...c'est pas aussi avancé chez nous! Mais à ce qu'il parait ça va bien se refroidir dans les prochains jours...pourvu que les bourgeons tiennent!!
    Gros gros bisous et vraiment...VIVE LE PRINTEMPS!!!
    Christel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiiiii, c'est un vrai cri du chœur de blogueurs :)

      Supprimer
  10. Ton coeur de Marie est superbe. J'espère que le mien prendra autant d'ampleur. Tu m'as fait bien rire avec ton "je plane au ras du sol" car je fais exactement comme toi !! Et comme toi aussi, j'avais complètement oublié que j'avais planté 2 ancolies l'année dernière. L'une d'elles a déjà un bouton qui se forme. Ah ça va vite cette année... trop vite peut-être ? Belle soirée. Camélia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Camélia, tu as vu que le coeur de Marie, c'est sol frais en permanence ! donc, il faut bien choisir sa place....mais tu as vu aussi qu'apparemment, le blanc, est plus difficile à cultiver que le rose :(
      On se tient au courant hein ?

      Supprimer
  11. C'est un vrai bonheur de te lire et d'admirer tes belles photos. Je suis l'évolution de près et c'est super, vivement le 10 avril pour voir en vrai...
    Bon c'est vrai je ne suis pas d'un grand secours mais je me régale en lisant vos commentaires de pro... Et je te dis encore une fois bravo pour tout ce que tu crées car c'est tjrs très réussi.
    Ici aussi plus de 20 degrés et en Savoie idem. Un temps incroyable, profitons en...
    Gros gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paraît qu'il doit changer le temps ! Mais la pollution que t'as respirée, c'est pas plus mal hein ? Sinon, très réussi tu dis ? ça reste à vérifier dans 2 ou 3 ans parce que là, le massif blanc et ses petites plantations, j'ai été obligée de mettre des bâtons partout pour que Tornade arrête de tout écraser aussi sec :)
      Sinon, oui, tu l'as compris, en ce moment, le jardin c'est matin midi et soir et encore ça ne me suffit pas !!!
      Plein de gros bisous à dans quelques jours !

      Supprimer
  12. Que de boulot! je suis admirative de ta prose! et du jardin aussi bien sûr. Pourvu que le froid ne revienne pas en force, ne dit on pas "Noël au balcon..", mais restons positif, cette année on a au moins entre aperçu le printemps. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as dit : tout est bon à prendre et si rafraîchissement il y a, il ne devrait pas tout anéantir sur son passage... Quant au boulot, il y en a tant et tant que je n'ai plus le temps de bloguer à mon rythme :(
      Plein de bises à toi : ce week-end, il doit pleuvoir, je vais donc m'inviter chez chacune de vous qui bloguez comme j'aime et me laissez des com' si sympathiques ici :)

      Supprimer
  13. J'espère que t'es pas fâchée : je n'ai pas commenté ton article dans les temps... j'avoue j'ai manqué d'inspiration pour être spirituelle, j'ai pas réussi à être cochonne non plus... non... pas d'idée. Je n'ai pu passer qu'en silence admirer textes et photos et repartir broucouille (comme on dit dans le bouchonnois) sans un mot d'humour.
    Ici aussi des tas de choses sortent de terre et sont si-tôt (ou presque) décapités par mes "gentilles poules" (par ici les nuggets !). Donc à rajouter sur ma longue liste : refaire tout l'enclos des poules... (découragement) des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fâchée ? sûrement pas ! ton com' m'a juste beaucoup manquée ! j'en ai eu des poules mais elles n'ont jamais réussi à sortir de leur maison donc je n'ai pas été confronté à ce problème...qui n'aurait pas duré avec mes solutions expéditives : poules au pot :) Non, chez moi, c'est ma fille qui décapite mes plantations....alors j'hésite : fille au pot ? kestumeconseilles ?

      Supprimer
  14. Ch'ais pas, moi je leur lance des pommes de pins pour les faire dégager ! Mais pour ta fille, j'suis pas sure que ce soit autorisé en éducation biologique ?! Dis-lui de faire gaffe : y'a des gosses qui finissent au fond des jardinières...

    RépondreSupprimer