mercredi 16 octobre 2013

Tenez-vous bien, voyons….

          Malgré tous les conseils que je peux lire dans les blogs de jardinières confirmées (décalez vos yeux dans la colonne de droite "ma liste de blogs" oui, là) ou dans la presse spécialisée, j'omets quelquefois, étourdie que je suis, de suivre certaines de ces précieuses recommandations avisées. Je regrette notamment de ne pas avoir appliqué à la lettre le conseil suivant : pincer les vivacesDans mon jardin en particulier, Aster et Penstemon auraient nécessité cette petite manipulation. 
           En effet, dès que le plant atteint une trentaine de centimètres de haut, il faut pincer l'extrémité des tiges pour favoriser l'apparition de pousses latérales. Pour ce faire, on utilise l'outil que l'on a toujours sur la main : le pouce et l'index.  Pour un travail plus pro(pre?) on pratique au sécateur ou au couteau. Grâce à cette opération, la plante s'étoffe, sa hauteur est limitée et on évite ainsi le tuteurage ou ce "pestacle" décevant : 
Penstemon trop haut à floraison désordonnée

Aster à terre
On peut intervenir plusieurs fois dans la saison en veillant, naturellement, à ne pas pincer les boutons floraux. Adonnez-vous sans complexe à ce jeu de "pince-mi" sur vos Phlox, Aster, Chrysanthèmes, Penstemon, Rudbekia, Héliopsis, soleils vivaces etc. et devant leur port parfait, vos amis, stupéfaits par tant de beauté vous diront : "non, mais, pince-moi, je rêve, tes Aster sont magnifiques  cette année !" Vous aurez gagné la partie...
Alors, de cette expérience, je retiens ceci : dans la foultitude de conseils que l'on me prodigue, je suivrai exclusivement ceux de mon réseau végétal ; ceux-là sont vraiment utiles...

La jardinière en herbe pince-sans-rire

1 commentaire:

  1. Ca, quand tu oublies de pincer, ça te rappelle très vite à l'ordre ! Il n'empêche que dans le tourbillon de tt ce qu'il y a à faire au jardin, c'est facile d'oublier ce petit geste. Je le pratique autant que possible sur mes asters et mes phlox. Cela dit, je te trouve dure avec tes penstemons... perso je les M bien ainsi ébouriffés !

    RépondreSupprimer