samedi 15 février 2014

Sérénade au clair de lune...



 Bon, c'est bien joli les roucoulades valentiniennes mais faudrait voir de passer aux choses rigolotes maintenant ! Car si je ne m'abuse, la principale passion qui nous réunit ici, c'est le jardin. Ok, le rire aussi. Enfin ça, ça dépend de l'humeur du jour.
Et en jardinière en herbe pleine de bonne volonté que je suis, ces prochains jours, je me mets en mode LUNATIC ; autrement dit, je vais jardiner avec la lune. Oh, je les entends d'ici, certains individus de mon entourage dont je tairai les noms  : « mais fallait le dire plus tôt que quand t'es de mauvais poil, c'est que tu dois planter des carottes ! »  Inutile de me la jouer sur ce tableau-là, je resterai de marbre...(d'ailleurs, prochain billet déco dans jardine et Ris : le marbre dans tous ses états).
A partir de demain et durant toute la semaine prochaine, mon planning végétal déborde de soins, plantations et tailles variées à opérer dans le jardin en fonction du calendrier lunaire. Ça tombe très bien car j'ai posé quelques jours de congés !
Notez qu’il le faut pour bien assimiler les contraintes du jardin avec la lune ; exemple :
 « On considère qu’il faut éviter de jardiner 5 à 6 h avant et après un nœud lunaire, un apogée, un périgée. »  Même si j’ai encore quelques neurones noués devant ces consignes, je pense avoir compris l’essentiel  : mon enthousiasme est à son apogée lorsque je vais chez le pépiniériste et à son périgée quand je suis chez le dentiste mais dans les deux cas, je ne suis pas en train de jardiner. Ça va ? Vous suivez toujours ?
Pour résumer, depuis hier et jusqu’au 23 février, nous sommes en lune descendante soit la bonne période pour planter, bouturer, récolter les légumes à racines, travailler la terre (là, j'ai du boulot) et tailler les arbres, arbustes à floraison estivale et plantes en général. Pour ma part, je vais sévir sur mes Lavatères, Anisodonteas, vigne, Buddleias, Photinias,  (le pourpre des jeunes pousses n’en sera que plus beau), Eleagnus, prunier, olivier (peut-être) etc. Seul, le jeudi 20 sera une journée romantique ou tricot : c'est jour de nœud et il ne faut pas jardiner...
Les photos ci-après sont du printemps dernier parce que voyez-vous, en ce moment, ce n’est pas trop trop comme ça et puis…hum hum...il pleut…
Pour toutes vos interrogations sur la lune et le jardin, voyez donc par ici 
Ici, après mon passage, le massif de droite sera moins fourni...
Ici aussi...
Pour l'olivier planté récemment , faudrait peut-être que je chope la lune de mars ? Mais vu les températures, pourquoi pas...j'attends vos avis

Pas grand chose à ôter sur la vigne en pot mais un peu quand même 
      Reste plus qu’à espérer que le soleil ait rendez-vous avec la lune sans traîner (ça va, ça va, je sais qu'elle est naze celle-là) et je sens que je vais accomplir des travaux astronomiques au jardin !



La jardinière en herbe à la faucille d'or

P.S. : 
Message perso : Je pense à toi Brindille pour tenter les boutures et c’est marrant, j’ai vu, en terminant ce billet, que tu avais traité le sujet lunaire en 2012. Ahlala, dur de passer après les jardinières-blogueuses expérimentées !

23 commentaires:

  1. Ben, moi, je jette mon sécateur ! Mon jardin est inondé... rien à faire dehors, pluie non stop !
    Du coup, je me balade virtuellement !
    Bises ma chanceuse Aline !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déconne pas Sandra, ne le jette pas ; tu pourras t'en servir beaucoup dans 3 mois quand la pluie s'en ira et que tout va pousser à l'exotique :)
      Courage et plein de bisous du Sud Est pluvieux aussi mais pas pour longtemps ;)

      Supprimer
  2. ici aussi impossible de faire quoi que ce sois au jardin!!! que de la pluie et comme mon jardin se trouve en plus juste à coté d'un p'tit ruisseau!!! c'est très boueux!!! impraticable... oui alors juste un peu de nettoyage sur la plate-bande de la pelouse si elle est pas trop gorgée d'eau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, si ton jardin est impraticable, profites-en pour paresser ; viendra bien le moment où tu devras mettre les bouchées doubles pour dompter cette nature bien hydratée ! Bon dimanche tranquille, peinard ;)

      Supprimer
  3. Alors là, chapeau bas... J'admire ton courage...moi, je suis bien trop mal lunée hé hé pour jardiner avec cette face toute palote. On est jamais à notre apogée en même temps et du coup je fais des nœuds (lunaires) dans mes semis et plantations, je préfère jardiner avec, et au soleil quand il veut bien pointer le bout de son nez et même s'il ne veut pas d'ailleurs ! Et ton jardin du printemps dernier fait envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. houu, si tu avais vu ma dégaine au jardin cet aprèm, tu aurais plutôt admiré mon rythme planplan ! Je taille une branche, je prends du recul, je réfléchis, je vapote...puis je taille une deuxième branche....ainsi de suite....résultat, j'ai pris un immense plaisir et 2 heures pour tailler 2 jeunes buddleias :) Je kiffe ce plaisir de prendre mon temps : normal, ch'uis de bonne lune et j'ai une semaine devant moi pour bricoler au jardin. Mais, pour toi, si ça le fait pas, eh ben n'insiste pas hein ! Faut jamais aller contre ce que nous dictent nos périgées ;D A demain Cardamine !

      Supprimer
  4. Et que se passe-t-il si on sème en lune descendante et on plante en lune montante y-at-il vraiment une différence ?
    J'essaie de suivre le calendrier lunaire dans la mesure du possible mais ce n'est pas toujours évident .
    Je n'ai jamais réussi à garder un anisodontea en pleine terre .
    Cet après-midi nous avons eu du soleil alors j'ai taillé trois petits pommiers , coupé des touffes de pennisetum ,taillé les hibiscus et un rosier buisson . La suite demain s'il fait beau .
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire que jardiner avec la lune est une première pour moi ; je n'avais jamais pris le temps d'y réfléchir auparavant...Je ne peux donc pas répondre à ta question si ce n'est que j'imagine que ça ne change pas de façon radicale le résultat d'un bon travail de jardinier ; je suppose toutefois que les sujets plantés selon le calendrier lunaire ont des reprises de cycle végétatif plus évidente ; il m'est parfois arrivée de m'étonner sur une plante désespérément chétive mais bien vivante alors que je lui prodiguais des soins très corrects. C'est peut-être la faute d'un noeud, d'un apogée, d'un périgée, pas la bonne lune pour elle...? En tout cas, on ne perd grand-chose en essayant. Moi j'appelle ça mettre toutes les chances de mon côté car je fais confiance à la nature :) Merci Marithé d'être passée par ici !

      Supprimer
  5. Mes parents/grands-parents jardinaient avec la lune. Du coup, ça a laissé quelques traces en moi, même si des fois je fais en fonction de mes dispos et de la météo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais l'aborder comme toi ce calendrier lunaire : j'y accorderai de l'attention sans que cela devienne une contrainte. Plein de bises Isa !

      Supprimer
  6. Sans le savoir je devais être bien lunée car j'ai bouturé, bêché et taillé à qui mieux mieux ces temps-ci (quand la pluie était dans la lune et oubliait de tomber). J'ai (on a) enfin réussi à déplacer le pauvre berberis (qui ne se remettra peut être pas du massacre). Pour l'olivier, Daniel Lys m'a dit qu'il se taillait en avril... je prends mon mal en patience, tu devrais en faire autant apparemment c'est trop tôt.
    Merci pour le clin d'oeil ;-) c'est vrai que je suis le calendrier lunaire mais je me penche dessus surtout à partir du printemps pour les actions du potager...
    Des bises et à très plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avril ? ben dis donc, heureusement que j'ai posé la question sinon je faisais une grosse bourde...J'ai tourné autour de cet olivier 4 fois aujourd'hui, sécateur en main mais quékchoz' m'a retenue et j'ai bien fait ! Ouf. Merci à vous deux Daniel et toi ! Et bien sûr à très plus :)

      Supprimer
  7. Salut,
    Si tu te mets à avoir des vapeurs de lune où allons nous ?
    J'ai essayé de tenir compte pour la lune, mais depuis toutes ses années où je plante, sème, taille etc, la différence n'est pas énorme. La seule chose où je tiens compte vraiment se sont mes semis de salade.
    Pour l'olivier moi le mien je vais le tailler dans la semaine, excuses à Daniel Lys, que je connais, les oliviers se taillent de février à mai. Donc c'est vrai que tu as le temps mais cette année avec l'hiver doux, tout à de l'avance. Tu dois le tailler selon l'adage "une hirondelle..." donc si cette semaine il ne pleut pas c'est OK car tout qu'on ne taille pas un fruitier pendant qu'il pleut...
    Pour ma part j'ai passé mon samedi-dimanche dans le jardin et enfin il commence à ressembler à quelque chose.
    Et retour dans la semaine vers mes plates-bandes et semis.
    Bisous, et bon courage pour demain, ils annoncent trois gouttes en Cévennes.
    Sabina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, ça m'arrange si je peux le faire cette semaine : congés + soleil + bonne lune = jardinière heureuse :)....
      Et je suis heureuse aussi que les connaisseurs passent par ici : ça m'aide énormément !!
      Par contre, nan nan nan, pas d'accord, ils annoncent pas de gouttes en Cévennes ; je les ai expédiées ailleurs ! Plein de bises de la ville :)
      A tout bientôt Sabina

      Supprimer
    2. Les époques de taille sont toujours à prendre avec des pincettes. Personnellement je préfère les tailles des persistants comme l'olivier, lorsque la sève circule bien, entre le 15 mars et le 15 mai pour une meilleure cicatrisation. D'habitude je les taille en avril, parce qu'il fait plus chaud qu'en mars et c'est plus agréable, vu que je le fais chez un ami et que j'en ai 160 à faire...

      Supprimer
    3. D'accord je comprends que tu ne veuilles pas te geler. Moi je préfère, et de loin, commencer en février car après tout va trop vite.
      Je te fais de grosses bises ainsi qu'à ta femme.
      Sabina

      Supprimer
    4. Vous êtes trop pointus pour moi vous deux et c'est tant mieux : j'ai encore grand besoin de vous pour mon histoire d'olivier...

      Supprimer
  8. J'adore la dernière photo, ton jardin est très poétique je trouve. J'aime les jardin à l'anglaise, un peu foufou, je n'ai malheureusement pas la main verte, j'ai tendance a faire mourir toutes les plantes, même les plantes grasses réputées pour être pourtant increvable, bof... Mais j'adorais jardiner quand j'avais un grand jardin, même balayer le jardin je trouvais ça déstressant. J'arrête là 3615 ma vie, et j'ai suivi ton conseil et taillé les arbustes de mon mini jardin hier. Il était temps, dès demain il pleut...bouh marre de la pluie. Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos de mini jardin, j'invite toutes les lectrices de passage ici à se rendre sur ton jeune blog truffé d'idées pour l'intérieur et apprécier le mini-jardin en question. Un bonheur !
      Merci pour ta visite et tes compliments ; tu sais, pour le jardin, il est encore tout jeune et il reste beaucoup à faire pour mon plus grand plaisir ! Des bises et du soleil je t'envoie :)

      Supprimer
  9. Un olivier...c'est mon rêve, mais il fait trop froid chez nous, le pauvre il ne tiendrait pas très longtemps! Pour la lune, j'ai acheté un agenda jardinage lunaire, c'est très intéressant, mais faut s'organiser, parce qu'entre la lune et le temps dehors, pas évident!!
    Ü

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christel de venir par chez moi ! j'ai découvert Opération Cocooning il y a peu de temps et je suis touchée par tes billets...Sinon, pour le calendrier lunaire, c'est peut-être plus ludique d'imaginer l'utiliser seulement à la belle saison :)

      Supprimer
  10. Merci Aline pour ces précieuses infos...j'ai passé ma journée à nettoyer mes massifs, la chance est avec nous sur le Bassin il fait beau depuis deux jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A priori, le beau temps devrait se maintenir mais tu te rappelles hein ? Jeudi, pas touche au jardin pour cause de noeud !
      Siteplaît, mets des photos de ton jardin encore ! il est tout plein de charme !
      Tiens, je passerai demain pour voir...Bonne nuit Anielys :)

      Supprimer