samedi 31 août 2013

Glacis, si, si.....en détail

Lorsque j’ai écrit l’article "Et Vlan ! à la porte !", c’était surtout pour saluer les Men in work
 qui avaient entièrement refait les portes devenues bien pourries….

Mais, z’avez vu aussi que la façade avait également beaucoup souffert des affres du temps. Tout le soubassement était noirci et moussu et, pas glop du tout, c’est sur cette construction que se posent nos regards dès le seuil du portail franchi. Donc, les chirurgiens en boiserie ont opéré sur les portes et je me suis réservé le maquillage de la façade. Pour cela, j’ai appliqué un GLACIS : 1/3 d’huile de lin, 2/3 de térébenthine + pigments naturels (là, j’ai utilisé les restes oxyde de fer rouge de mes briques en trompe-l'oeil). Après avoir délimité au ruban adhésif les zones à colorier, j’ai badigeonné ma préparation à la brosse à encoller (le pinceau très large que vous utilisez pour vos papiers peints). Je peux parler très à l’aise de cette technique de glacis, réalisable à l’extérieur comme à l’intérieur (à l’intérieur je rajoute un siccatif accélérateur de séchage et selon mon humeur, je cire) car je la pratique depuis de nombreuses années. La tenue à l’intérieur est parfaite. A l’extérieur, faut redonner un coup au bout de 2 ou 3 ans mais comme c’est un peinturlurage express et parfumé, on y revient sans rechigner. Coût de revient ici : 5 € !!! A nouveau, vous pourrez dire fièrement à vos amis : « C’est MOAA qui l’ai fait !» les jaloux vous diront « Wahou, à ce prix-là et avec cette rapidité, c’est dommage qu’on ne puisse pas te rénover TOAA !» Ayez donc toujours une VRAIE brique sous la main.



Je vous souhaite un rigolo week-end !

3 commentaires:

  1. oui je me souviens de cet article ! je l'avais lu... je prends mon cahier et je note la recette miracle !! crois-tu qu'elle puisse s'appliquer sur des parpaings bruts ?!! Je pense au mur de mon potager, on voulait le crépir mais pas eu encore le temps et là je vais pas tarder à mettre mes pieds de tomates (au pied du mur justement) donc j'ai pas envie qu'on soit deux à pédaler dedans pour tartiner le crépis (en plus une copine m'a dit que c'était pas gérable à faire nous même qu'il fallait une entreprise pour le projeter correctement avec une machine, bref j'suis DÉPRIMÉE !).
    Ce glacis pourrait être la solution : ça a l'air facile et rapide et au pire vu le prix ça n’empêche pas de revenir dessus plus tard... oh quand viens-tu à la maison me remonter le moral ????

    RépondreSupprimer
  2. Le glacis tient parfaitement sur les parpaings bruts ! J'ai testé à plusieurs reprises et du coup, l'enduit projeté, j'avais fini par l'oublier...T'inquièèèète Brindille, je viens quand tu veux ; tiens, je pourrai faire un saut samedi vers 10h mais viteuf (faut que je sois chez moi à midi) , aussi pour t'apporter les asters qui grossissent dans leurs petits pots ! tu me dis...Allez, zou, je vais répondre à ton autre com' maintenant. En tout cas, ça me fait plaisir que ce billet ne reste pas vierge de tout commentaire :) Merci Brindille !

    RépondreSupprimer
  3. ok samedi matin je suis là on se papote sur facebook ce soir je repars au taf là

    RépondreSupprimer